Un automne américain chez Cornélius

3 octobre 2016 0 commentaire
  • Les éditions Cornélius mettent à l’honneur cette saison leurs auteurs américains : Charles Burns, Daniel Clowes et Ted Stearn. Mais si elles misent sur ces figures internationales de la bande dessinée alternative, elles n’en négligent pas pour autant le reste de leur catalogue.

Cornélius est une maison d’édition précieuse, depuis sa création en 1991. Elle le prouve une fois encore cet automne, en poursuivant son travail de valorisation de la bande dessinée alternative non seulement française mais aussi internationale.

C’est à la bande dessinée américaine que Cornélius fait la part belle en cette fin 2016. Un rapport avec les élections présidentielles de novembre ? Pas vraiment, puisqu’il s’agit de poursuivre la publication de valeurs sûres. En effet, Cornélius ne nous offre pas la nouvelle perle rare d’outre-Atlantique, mais nous permet de lire et d’admirer des auteurs confirmés : Charles Burns, Daniel Clowes et Ted Stearn.

Il n’est certes pas question des élections dans les œuvres que ces auteurs nous proposent. Mais leurs regards sur la société américaine nous en apprennent déjà beaucoup sur la culture, la société, voire l’inconscient collectif des Etats-Unis.

Chacun possède son propre univers, très affirmé, ainsi que son propre graphisme, immédiatement identifiable. Ils ont néanmoins pour points communs d’être les fers de lance de la bande dessinée alternative américaine et d’avoir la volonté de pousser leurs lecteurs dans leurs retranchements, avec cette question lancinante : l’âme humaine et les sociétés dans lesquelles elles s’expriment sont-elles si noires qu’ils le suggèrent ?

Un automne américain chez Cornélius
© Ted Stearn / Cornélius 2016

Ted Stearn publie les nouvelles mésaventures de Fuzz, l’ours en peluche pleurnichard, et Pluck, le coq déplumé. Ce duo, aussi mal assorti que peu gâté par la vie, part dans ce troisième opus en quête d’un « arbre à thunes ». On imagine facilement les motivations qui peuvent pousser de telles créatures à courir après cette invention. Mais c’est surtout le point de départ d’un nouveau périple, émaillé de nombreuses rencontres, qui a tout de la face cachée du rêve américain. Notons que Ted Stearn est présent en France pour la sortie de son livre – et le déplacement se comprend, quand l’on se souvient que le deuxième tome de cette série avait reçu en 2014 un prix à Angoulême.

Après cinq ans sans nouveauté, Daniel Clowes fait son retour avec Patience. Dans ce livre mêlant thriller et science-fiction, Clowes met son habileté graphique au service d’une narration sans faille, où l’on retrouve une grande partie de ses thèmes de prédilection : quête d’identité, questionnement face à l’amour, au couple, au deuil. Ce récit exigeant et dense, marqué par des couleurs vives, a déjà trouvé son public aux Etats-Unis. Sera-ce le cas en Europe ?

© Daniel Clowes / Cornélius 2016
© Charles Burns / Cornélius 2016

Cornélius publie en outre deux ouvrages de Charles Burns, totalement inédits, y compris aux Etats-Unis. Ces livres, qui relèvent davantage de l’illustration que de la bande dessinée, viennent étoffer l’univers de Burns. Vortex complète la trilogie « Nit-Nit » constituée de Toxic, La Ruche et Calavera. Dans ces livres aux multiples clés de lecture, le jeune Doug, sorte de double de Tintin accro à l’opium et à la contre-culture, se débat entre son histoire personnelle plutôt lamentable et ses rêves tortueux et oppressants. Plus qu’un hommage à Hergé, ce travail donne l’impression de nous plonger dans l’inconscient de Tintin et dans ses désirs les plus secrets, qu’il n’aurait pas même avoués sous l’hypnose du fakir des 7 boules de cristal. Vortex renforce encore cette impression, avec des images souvent puissantes, provoquant un mélange de fascination et de malaise.

Love Nest © Charles Burns / Cornélius 2016

Autre livre constitué d’illustrations, Love Nest (« Nid d’Amour ») est également représentatif de l’univers de Charles Burns. Dessinées uniquement en noir et blanc et de format carré, ces illustrations nous permettent de prendre toute la mesure de l’art de l’encrage si bien maîtrisé par Burns. Provoquant là aussi trouble, anxiété voire angoisse, mais aussi un peu de voyeurisme, ces images peuvent être assemblées en un récit mystérieux par celui qui en aurait le courage. Ces dessins pourront d’ailleurs être vus à la Galerie Martel du 21 octobre au 3 décembre (le vernissage de l’exposition se tenant le jeudi 20 octobre à partir de 18 h 30, tandis que Charles Burns sera présent à la Galerie le samedi 22). L’ouvrage bénéficiera d’une édition « spéciale », avec couverture toilée et marquage à chaud, le destinant donc à être recherché par les collectionneurs.

Le Tribut, présent dans la sélection "Patrimoine" du FIBD 2017 © Jean-Marc Rochette / Benjamin Legrand / Cornélius 2016

Cornélius ne néglige pas pour autant le reste de son catalogue. La dimension patrimoniale n’est pas oubliée, avec la parution du Tribut de Jean-Marc Rochette et Benjamin Legrand. Pour la première fois publié en intégralité et qui plus est avec une fin dessinée spécialement pour l’occasion, Le Tribut connaît une seconde jeunesse : les originaux ont été repris et les couleurs restaurées. Dans cette histoire de science-fiction, où la dystopie n’est jamais très loin, les auteurs font preuve d’une belle audace, permettant à leur œuvre de rester d’actualité. Enfin, la bande dessinée alternative française est elle-aussi représentée, avec le dernier livre de Philippe Petit-Roulet et Didier Martiny : L’Ombre de moi-même (préfacé par Yasmina Reza).

Cornélius suit donc cet automne sa ligne éditoriale. Sans prise de risque hasardeuse, l’équipe de Jean-Louis Gauthey reste fidèle à ses préceptes : une édition de qualité, mettant en valeur des dessins à la personnalité marquée, soignant aussi bien le noir et blanc que la couleur, pour défendre des œuvres issues tant du patrimoine de la bande dessinée mondiale que de la bd alternative contemporaine.

© Philippe Petit-Roulet / Daniel Martiny / Cornélius 2016

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Visiter le site de Ted Stearn.
Visiter le site de Daniel CLowes.
Visiter le site de Philippe Petit-Roulet.

Commander Fuzz & Pluck 3 de Ted Stearn chez Amazon ou à la FNAC.
Commander Patience de Daniel Clowes chez Amazon ou à la FNAC.
Commander Le Tribut de Jean-Marc Rochette et Benjamin Legrand chez Amazon ou à la FNAC.
Commander L’Ombre de moi-même de Philippe Petit-Roulet et Daniel Martiny chez Amazon ou à la FNAC.

  Un commentaire ?