Un drôle de père T1 - Par Yumi Unita - Delcourt

18 octobre 2008 0
  • À la mort de son grand-père, Daikichi découvre que celui-ci entretenait une relation avec une jeune femme dont il a eu un enfant. Rin, 6 ans, se retrouve sans père et abandonnée par sa mère. Face à la détresse de la fillette et l'indifférence de se famille, le jeune homme décide de prendre la petite fille en charge.

À l’âge de 79 ans, le grand-père de Daikichi est mort et le jeune homme se rend à son enterrement. Une fois sur place, il découvre une fillette de six ans, muette, et qui se met à le suivre partout. En réalité, Rin est la fille de son grand-père et sa jeune mère a disparu. Se pose alors le problème de savoir qui va s’occuper de cette petite fille dont tout le monde ignorait l’existence. Face au manque d’intérêt de sa famille, Daikichi la prend en charge. Commence alors une nouvelle vie pour ce trentenaire qui, jusqu’ici, considérait les enfants comme ses ennemis naturels...

Le graphisme est simple et épuré sans profusion des décors, ni de visages excessivement expressifs. Il sert un scénario profond et original.
Avec Un drôle de père, Yumi Unita aborde un sujet très sérieux, celui de monoparentalité masculine et des bouleversements que peut entraîner l’arrivée d’un enfant. Elle propose une vraie réflexion mais aussi l’histoire émouvante d’une petite fille abandonnée et mal jugée par des adultes égoïstes. Une œuvre véritablement engagée et touchante qui montre que même un papa seul peut très bien s’en sortir dans l’éducation d’un enfant.

Mais attention, sous ses airs moralisateurs et tragique, ce manga est aussi très drôle. Rin est adorable et comme tous les enfants de son âge, elle peut être très franche, ce qui entraîne des situations très cocasses. Daikichi aussi est hilarant en papa improvisé qui ne connait absolument rien aux enfants mais il fait de son mieux.

La fin est un peu surprenante puisque Daikichi entreprend de rechercher la mère de Rin qui se révèle bien énigmatique. On se croirait presque dans une histoire à suspens tant le mystère est grand.

Bref, voici un manga servi par un graphisme sobre mais original qui réunit de nombreux ingrédients détonants dans un scénario prenant et sérieux au service d’un sujet étonnant pour une situation qui n’est plus si exceptionnelle. Il a connu un énorme succès au Japon. On lui souhaite le même parcours en France.

(par Stéphanie Francqueville)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander le tome 1 sur Internet

Crédits illustrations Usagi Drop © Yunmi Unita 2006 - Shodensha Publishing Co et Delcourt.

  Un commentaire ?