Un grand festival BD à Lausanne, sans Sierre ?

24 février 2005 0 commentaire
  • [Nous écrivions récemment->2003] que les organisateurs du festival de Sierre avaient décidé de mettre un terme à cet événement, suite à la perte de soutien de la ville qui l'accueillait. Dès l'annonce de la nouvelle, [plusieurs villes suisses->2012] se sont montrées très motivées pour accueillir un pareil événement.

Les organisateurs du festival de Sierre souhaitaient rencontrer les autorités de ces villes. Las d’attendre une réponse, la capitale vaudoise a décidé de partir seule à l’aventure et d’y monter un festival. Pierre-Alain Hug, l’ex-directeur de BD Sierre, n’a pas encore pris sa décision quant à la ville partenaire. Christian Masserey, secrétaire général de l’Association des Commerçants de Lausanne a perdu patience. Il souhaite organiser un festival cette année encore.

Le journal suisse 24 heures annonce que cet entreprise a déjà reçu la confiance de nombreux éditeurs : Dargaud, Le Lombard et Glénat.

Une fondation et un comité composés de représentants de la ville, de Lausanne Tourisme, de l’Association des Commerçants et d’autres spécialistes de la BD devaient être créés d’ici quelques semaines. Le festival bénéficierait d’un appui logistique et monétaire de la ville. Les sponsors et les ventes de produit complèteront l’apport financier.

Le Festival BD de Sierre, une situation confuse ...

24 heures nous apprend également que Pierre-Alain Hug a été nommé liquidateur des actifs et passifs de l’Association du Festival BD de Sierre. Celle-ci a été dissoute il y a moins de quinze jours.

Le secrétaire général de l’Association des Commerçants de Lausanne avoue avoir reçu un appel téléphonique du président de la commune de Sierre. Il lui a demandé d’abandonner son projet, car Sierre souhaite relancer un festival BD ! La ville de Sierre souhaiterait-elle donc changer de partenaire suite à une brouille ? La question mérite d’être posée ...

Rappelons que le Festival de Sierre drainait près 50.000 personnes chaque année et était l’un des événements BD les plus importants. On comprend aisément que l’accueil d’un tel festival suscite l’engouement de certaines grandes villes suisses. De peur de rester sur la touche, l’une d’elles prend les devants. Les bédéphiles suisses en seront ravis !

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire l’article du journal 24 heures

En médaillon : photo (c) DR.

  Un commentaire ?