Un petit Suisse parmi les Grands

24 janvier 2004 0 commentaire
  • Zep remporte le Grand Prix de la Ville d'Angoulême 2004. C'est un "jeune" auteur qui représente actuellement l'une des plus belles {success-story} de la bd européenne qui a été récompensé.

Zep, alias Philippe Chappuis est originaire de Suisse, où il a notamment fait l’École des Arts-Déco de Genève. Ses premières collaborations dessinées, il les publie précocement à l’âge de 14 ans.

C’est par hasard, en cherchant une forme que naîtra Titeuf. Son premier album chez Glénat (un éditeur qu’il n’a pas quitté depuis) était en... noir et blanc ! Depuis, c’est un immense succès public et critique (il a reçu l’Alph’Art Jeunesse, le prix de l’humour et celui du public à Sierre entre autres). La loi du préau, dernier album sorti, s’est vendu à pas loin d’un million d’exemplaires. Le petit bonhomme s’est animé pour la télévision (diffusée sur Canal J et France 3 depuis 2 ans), jeux vidéo (notamment sur Game Boy) ; il est aussi apparu en romans et même en Guide du Zizi Sexuel (en collaboration avec Hélène Bruller, un guide qui est même publié en Chine) ! De très nombreux produits dérivés existent, mais Zep aime aussi impliquer son personnage dans des causes utiles comme Handicap International (pour lequel il a reçu jeudi dernier le Prix de la Communication).

À côté, Zep a sorti deux albums chez Dupuis dans la défunte collection Humour Libre : Les filles électriques (suite de sketches toujours en une planche sur les premiers émois d’adolescents) et L’enfer des concerts. Il est aussi le chef de file de La bande à Tchô !, un magazine et une collection de BD jeunesse toujours chez Glénat, bourré d’auteurs prometteurs (Téhem, Buche, Tébo, Supiot, Baptizat, Dab’s, Boulet, Reno, Bertschy et Nob).

(par Xavier Mouton-Dubosc)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

C’est donc un auteur consensuel et grand public qui a été choisi, dont la reconnaissance est assurée, incarnation d’une nouvelle génération. Ce qui nous promet, grâce à ce nouveau Président du Festival 2005, un cru particulièrement orienté jeunesse et fun ! Son exposition dans la Cour de la Mairie est un avant-goût de la prochaine édition d’Angoulême.

  Un commentaire ?