Underskin - T2 - par Iovinelli et Dall’Oglio - Shogun / Les Humanoïdes Associés

29 novembre 2007 0 commentaire
  • Ce deuxième tome ne faiblit ni en rythme ni en qualité par rapport au premier. Une histoire cyberpunk d’humanoïdes, ou la rencontre idéale du concept Shogun et des Humanos !

Le deuxième volet d’Underskin (chapitres 5 à 8) développe une intrigue toujours aussi dense et complexe, qui prend plusieurs tournants. Les forces de police de Sam Baron passent ainsi à l’offensive contre la puissante firme Umasim ; pendant ce temps, la Geld des Immortels cherche à effacer toute trace de son implication dans la mise en circulation des copies cybernétiques de citoyens d’Eidos, et décide d’un changement de stratégie. Vanessa Key, l’une des victimes de la Geld, est traquée par ses sbires, tandis que Nakamura, le savant fou lancé dans une fuite en avant solitaire, envoie un de ses clones sur la cité lunaire Lunapolis prendre contact avec un mystérieux fournisseur…

Underskin - T2 - par Iovinelli et Dall'Oglio - Shogun / Les Humanoïdes Associés
Underskin T.2, par Iovinelli et Dall’Oglio
(c) Les Humanoïdes Associés

Par petites touches, on découvre le passé et les traits de caractère des personnages, même si l’éclatement de l’action et la multiplication des acteurs a tendance à diluer cet aspect : on regrette ainsi de ne pas encore bien connaître le commissaire Baron. Dans la partie bonus, on trouve, comme dans le tome 1, d’intéressants commentaires du scénariste Andrea Iovinelli. Nouveauté : le talentueux dessinateur Massimo Dall’Oglio dévoile les étapes de l’élaboration d’une de ses planches. Au détour des commentaires, on a confirmation du rythme effréné de réalisation de la série, qui est à la fois une force de la collection Shogun, et une difficulté pour ses auteurs. On n’en est que plus impressionné par la qualité de cette série au sein d’une collection inégale.

Sur le plan éditorial enfin, on note que la couverture des albums Shogun Seinen fait désormais apparaître le logo des Humanoïdes Associés (la tranche faisant toujours apparaître celui de Shogun) : un des signes de la réorientation en cours du catalogue des Humanos.

(par Arnaud Claes (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?