Newsletter ActuaBD

"Une Suite française", du roman à la BD, puis à l’écran

  • Un roman rescapé, doté d'un Prix Renaudot posthume, devenu un succès international, puis une BD et un film... C'est l'incroyable destin d' "Une Suite française" d'Irène Némirovsky mis en bande dessinée par Emmanuel Moynot et devenu un film de Saul Dibb qui sort cette semaine en salle.
"Une Suite française", du roman à la BD, puis à l'écran
"Une Suite française - Tempête en juin" par Emmanuel Moynot (Denoël Graphic)

Les grands textes ne meurent pas. Celui d’Irène Némirovsky a été écrit entre 1940 et 1942. Il décrit la guerre en temps réel, quelques temps avant que cette fille d’un banquier juif d’Ukraine finisse ses jours à Auschwitz un sombre jour d’août 1942.

Le texte est sauvé par son mari Michel Epstein qui lui-même est gazé à Auschwitz. Il est préservé par ses filles, aidées par des Justes et qui survivent à la guerre. Un demi-siècle plus tard, il est ressorti d’une malle et publié par l’éditeur Olivier Rubinstein chez Denoël. Le livre est optionné par le cinéma. Denoël Graphic, cornaqué par Jean-Luc Fromental, confie l’adaptation en BD à Emmanuel Moynot qui a déjà traité peu ou prou le décor et la période entre ses adaptations de Nestor Burma, adapté de Léo Mallet et L’Homme qui assassinait sa vie, tiré du roman de Jean Vautrin.

Son traitement est au cordeau, à la fois précis et évocateur, à hauteur de personnages et de situations. Car ce sont les personnages qui font tout dans ce récit où la population occupée est confrontée à l’occupant venu vivre dans sa propre maison. Contrairement au Silence de la mer de Vercors où l’approche confine à la symbolique, les personnages sont ici incarnés, même quand ils sont esquissés dans un dessin qui revendique son cousinage avec celui de Tardi.

"Une Suite française - Tempête en juin" par Emmanuel Moynot (Denoël Graphic)

Le chatoiement des lavis achève de donner de la vie à cette chronique grise dont l’auteure ne connaît pas encore toute la portée fatale et qui s’autorise quelquefois des moments de tendresse et même d’amour.

À mettre en parallèle avec un film qui, genre oblige, jette une lumière bien plus crue, mais aussi plus conventionnelle, sur ce moment terrible pour la France.

Emmanuel Moynot - Suite française Vimeo.

{Suite française} est un film franco-britannico-belge coécrit et réalisé par Saul Dibb, en salle depuis le mercredi 1er avril 2015.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander la bande dessinée "Une Suite française - Tempête en juin" par Emmanuel Moynot (Denoël Graphic) - chez Amazon ou à la FNAC

Photos : DR. Dessins : (c) Denoël Graphic

 
Participez à la discussion
3 Messages :
Newsletter ActuaBD