Une mansarde à Paris - Par Sergio Melia - La Caravelle

10 septembre 2005 0 commentaire
  • Il existe des albums qui, même s'ils possèdent quelques imperfections, dégagent beaucoup de saveur et de fraîcheur. {Une mansarde à Paris} fait partie de ceux-là.

Dans les années 50, un homme et une femme se rencontrent à Paris, après s’être perdus de vue durant plusieurs années. Marcos et Gloria n’ont jamais cessé de penser l’un à l’autre. Ils retrouvent rapidement leur complicité, et passent une nuit d’amour.

Marcos est heureux. Gloria l’est aussi, mais semble avoir quelques appréhensions à sortir dehors, de peur qu’on la reconnaisse. Peu à peu, Marcos va s’apercevoir que l’être qu’il aime tente d’oublier son passé. En se cachant, Gloria recherche sans doute à lui échapper... Mais que peut-elle bien dissimuler ?

L’auteur explore les joies et les tourments de la vie avec beaucoup de simplicité. Sergio Melia a semble-t-il voulu aller à l’essentiel, n’explorant que les sentiments de ses personnages, sans explorer à outrance le passé de ceux-ci au travers de scènes de flash-back. Ces dernières, essentielles pour la compréhension du récit, sont traitées de manière brève et limpide.

Le trait soigné et épuré de Sergio Melia est merveilleusement mis en évidence par une gamme de couleurs chaude. Il dessine admirablement le Montmartre des fifties, à travers ses rues si typiques. Dommage cependant qu’il manque de régularité dans la représentation de certains de ces personnages, à l’instar de Marcos, par exemple.

Un récit émouvant.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?