Une première bande dessinée franco-chinoise chez Soleil

27 août 2007 0 commentaire
  • Dans le contexte de la mondialisation, il n’est pas surprenant que la BD mute vers d’autres standards ou d’autres pratiques. C’est ce que démontre la première collaboration entre le dessinateur chinois, Guo Jingxion alias Daxiong, et le scénariste français Jean-Luc Istin qui viennent de publier ensemble, {MuoWang}, chez Soleil.

Les collaborations transnationales ne datent pas d’aujourd’hui. Dès avant la Deuxième Guerre mondiale, des artistes italiens venaient se faire publier en France. La plupart des autres nationalités ont suivi ensuite parmi lesquelles, au hasard et dans le désordre, l’ Ēgyptien Kiko, le Portugais Carlos Roque, l’Espagnol Carlos Gimenez, l’Italien Hugo Pratt, l’Argentin José Muňoz, le Polonais Rosinski, le Russe Youri Jigounov… tous, à leur manière, ont contribué à revivifier la bande dessinée dans notre pays. À l’export, il y a eu aussi de très belles aventures : Moebius dessinant le Silver Surfer aux Ētats-Unis ou la publication directement au Japon d’auteurs comme Christian Lamquet, Philippe et Jean-Luc Coudray, Baru ou Edmond Baudoin.

Mais la collaboration entre auteurs asiatiques et auteurs européens n’était jusqu’à présent qu’embryonnaire. On se souvient de l’adaptation du personnage de Spirou sous la forme de manga par Jean-David Morvan et le dessinateur japonais Hiroyuki Ooshima, lesquels ont concrétisé leur collaboration par un bureau à Tôkyô pour susciter de nouvelles initiatives.

« Quand la Chine s’éveillera, le monde tremblera… » (Napoléon 1er)

Une première bande dessinée franco-chinoise chez Soleil
« MuoWang – Les éveillés » par Daxiong et Istin
Soleil Productions

Si pour le Japon, l’affaire est en marche, qu’en est-il de la Chine ? Eh bien, une première alliance entre un auteur français et un créateur de l’Empire du Milieu vient de se concrétiser sous le label Soleil. Elle a pour titre « MuoWang – Les éveillés » dont le premier tome, La malédiction de Han, dessiné par Guo Jingxion alias Daxiong, sur un scénario de l’expert en légendes druidiques Jean-Luc Istin (Merlin, Les contes du korrigan, Les brumes d’Asceltis,…), vient de paraître.

Au coeur de leur album, le personnage de Han, guérisseur et maître en arts martiaux chinois, qui se réveille dans une citadelle assiégiée. Qui l’assiège ? Il n’en sait rien. Autour de lui, une cinquantaine de personnages de nationalités différentes, fraîchement réveillés et tous pourvus de pouvoirs plus ou moins fantastiques comme lui, se demandent pourquoi ils sont là, quelle est cette citadelle et surtout comment la défendre quand on ignore où, dans cette immense bâtisse se niche la salle d’armes et, accessoirement, les cuisines.

Jolie parabole que cet univers composé cinquante nations destinées à défendre une place sans en connaître la finalité tout en se préoccupant de sa survie. Le dessin "franco-sino-belge" de Daxiong est agréable –bien dans la ligne Soleil puisque Fantasy et jolies filles sont au rendez-vous- et comme d’habitude, le scénario d’Istin est ficelé avec brio. Le scénariste breton annonce une nouvelle collaboration franco-chinoise avec la dessinatrice LiKun, sur la série Nüwa, les 7 immortelles, qui devrait paraître fin 2008.

« MuoWang – Les éveillés » par Daxiong et Istin
Soleil Productions

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

- Acheter l’album en ligne

En médaillon : Guo Jingxion alias Daxiong. Photo : D. Pasamonik.

  Un commentaire ?