Vampire Host - Par Kaori Yuki - Tonkam

28 décembre 2008 0
  • Un {one-shot} vampirique dans le milieu des clubs, graphiquement admirable mais un peu léger au niveau du développement d'un scénario qui se voulait pourtant appétissant.

Rion Kano est une jeune lycéenne intrépide et pleine de vie qui n’hésite pas à tout risquer pour aider ses amis. C’est comme ça qu’elle se retrouve à chasser le vampire dans un club d’hôtes assez spécial. En effet, son amie Shiho a disparu en ne laissant derrière elle qu’un carte de visite, celle d’un club : le "Krankenhouse". Rion est persuadée que son meilleur hôte, Suo, est un véritable vampire qui a enlevé plusieurs jeunes filles ces derniers mois. Contrairement aux autres, la jeune fille ne doute pas de l’existence de ceux-ci car elle a déjà rencontré une de ces créatures de la nuit.

Un scénario alléchant qui séduit le lecteur dès les premières pages. La première partie se révèle à la fois drôle et pleine de mystères qui, malheureusement, se seront jamais résolus puisque les deux histoires suivantes ne proposent aucune continuité avec lé récit principal, si ce n’est les personnages. Voila qui est bien dommage puisque Kaori Yuki tentait de renouveler le mythe du vampire en faisant de ses héros des créatures luttant contre leurs instincts et à la recherche du sang pur qui les libèrerait de leur malédiction.

Le coup de crayon de Kaori Yuki reste admirable, notamment au niveau du souci du détail. Et les filles ne pourront que s’extasier sur les beaux garçons dont l’auteur s’est amusée à représenter tous les genres : le beau gosse, le rebelle, l’enfant ou encore l’impassible.

Tonkam nous offre aussi les interviews de Minako Komukai et Satoshi Matsuda les interprètes de Rion et Suo dans la version télévisée de ce manga. Même si celles-ci ne nous apprennent pas grand chose sur la série en elle-même, elles ont l’avantage de nous faire sourire sur les petites anecdotes que racontent les deux jeunes gens.

(par Stéphanie Francqueville)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?