Vann Nath - Par Matteo Mastragostino & Paolo Castaldi - La Boîte à Bulles

21 décembre 2020 0
  • Un témoin du régime de terreur des Khmers rouges survit grâce à son talent de peintre. Une plongée dans la prison S-21, cœur de l'horreur dictatoriale.

"Qui proteste est un ennemi, qui s’oppose est un cadavre". Un adage qui pourrait résumer le régime de terreur des Khmers rouges en 1977 au Cambodge. Phrase qui apparaît dans cet album témoignage d’une époque de dictature communiste parmi les pires de l’Histoire, entraînant notamment un génocide touchant les urbains, les intellectuels et certaines minorités ethniques.

Vann Nath évoque cette période à travers le destin d’un artiste qui donne son titre à l’album. Recruté pour peindre Pol Pot, il réalisera d’autres commandes, sauvant sa peau. On retrouve ce personnage également 20 ans plus tard, quand il est temps de témoigner.

L’histoire de Vann Nath frappe d’autant plus qu’elle documente des faits historiques peu abordés en BD. Et si son destin apparaît presque miraculeux, son récit ne perd rien de sa force car le peintre était détenu dans le sinistre centre S-21, une des prisons les plus dures du Cambodge. Avec un dessin au crayon aquarellé, Castaldi allie précision, finesse et sobriété. La couleur n’arrive ici que dans la galerie de peintures de Vann Nath, où l’on retrouve certaines scènes de l’album, entre émotion et effroi.
Vann Nath - Par Matteo Mastragostino & Paolo Castaldi - La Boîte à Bulles

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?