Newsletter ActuaBD

Vegas, T1 : Au revoir Julia - Par Ludovic Danjou & Joël Jurion - Soleil

  • Une adolescente laissée pour morte revient à la vie grâce aux miracles de la médecine, mais amputée de son passé. Son seul but : se venger ! Ce polar SF ne s'embarrasse pas de remords pour laisser parler l'action, mais l'efficacité prime !

Las Vegas 2054. Julia est une gosse pourrie-gâtée qui brûle la vie par les deux bouts. Mais lors de la fête pour ses dix-huit ans, elle subit un grave accident. Loin de vouloir la sauver, les mauvais conducteurs tentent de se débarrasser du corps en la jetant dans une décharge.

Sauvée in-extrémis de la mort par sa mère prête à tout sacrifier pour l’aider, Julia est prise en charge par une clinique privée aux ambitions des plus douteuses. Si sa reconstruction physique est fabuleuse, sa mémoire est vide et, sans le contact de ses proches, elle devient ‘Vegas’, une jeune femme ultra-athlétique, mais animée uniquement par la vengeance !

Vegas, T1 : Au revoir Julia - Par Ludovic Danjou & Joël Jurion - Soleil

En prenant pour cadre la grande ville du vice, le jeune scénariste Ludovic Danjou mêle polar et science-fiction pour nous livrer une intrigue assez prenante. Malgré les poncifs égrenés tout au long de l’aventure (la fête, l’accident, l’hôpital, l’entraînement faisant d’elle une tueuse à côté de qui Nikita passerait pour le chaperon rouge, la quête des coupables à gros renfort de flingues, la course en voiture, etc), il faut avouer qu’on se laisse gentiment emporter par ce personnage pourtant assez terne.

Après les Démons de Dunwich, Joël Jurion rejoint un style plus futuriste qui lui convient mieux. On avait également pu apprécier son trait dans Anachron, associé au scénario de Cailleteau, mais il fait réellement preuve d’inventivité pour nous plonger dans ce futur rutilent. Il faudra pourtant passer outre certains plans racoleurs et le costume très suggestif de l’héroïne. Ce n’était sans doute pas obligatoire, mais faut-il pourtant insister à ce point pour vendre ses albums ?

Vegas est donc une agréable série divertissante, même si elle ne révolutionne pas les règles du genre. La grande question sera de savoir comment cette héroïne, assez primaire psychologiquement parlant, pourra passer le cap du second album avec une intrigue tout aussi valide ? En tout cas, ça déménage !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD