Verdun T. 3 - "Les Fusillés de Fleury" - Mortelle absurdité - Par Jean-Yves Le Naour, Marko et Inaki Holgado – Grand angle

20 avril 2018 0 commentaire
  • Bien que les éditeurs de 2018 aient moins publié d'albums sur la Grande Guerre qu'en 2014, les commémoration du centenaire se poursuivront néanmoins toute cette année, avec novembre 2018 en point d'orgue. Depuis quatre ans, l'une des collections les plus prolifiques reste le label Grand Angle, notamment grâce à son historien-scénariste Jean-Yves Le Naour.

S’il y a bien une bataille emblématique de la Première guerre mondiale pour les Français, c’est bien celle de Verdun. Mais ce n’est pas le cas pour tous les belligérants. Ainsi, c’est plutôt la bataille de la Somme qui intéresse les Anglais, et Joe Sacco l’a magnifiquement illustrée dans son diaporama La Grande Guerre : le premier jour de la Bataille de la Somme.

Mais outre la Somme et Verdun qu’y a-t-il encore à dire qui ne l’ait pas encore été ? Les actes de bravoure individuels et de gâchis collectifs sont innombrables. Il faut pourtant trouver un nouvel angle, ce que cherche à faire Jean-Yves Le Naour avec ce troisième tome de Verdun.

L’action est double. En 1920, une femme, Fernande Herduin, se bat pour faire réhabiliter son mari, fusillé quatre ans plus tôt, et restaurer son honneur. En 1916, en flash back, on nous conte le récit de ces événements dramatiques. Le thème des fusillés est cher au scénariste qui l’a déjà abordé dans le très édifiant La Faute au Midi paru en 2014.

Ici, deux sous-lieutenants refusent de sacrifier leurs hommes et quittent leur tranchée sous le feu ennemi. Jugés pour haute trahison, ils sont fusillés sur le champ de bataille, sans jugement.

Verdun T. 3 - "Les Fusillés de Fleury" - Mortelle absurdité - Par Jean-Yves Le Naour, Marko et Inaki Holgado – Grand angle
Au lendemain de la guerre
© Inaki Holgado - Grand angle

Nous sommes une fois de plus confrontés à la rigidité, l’inhumanité et l’incompétence du commandement militaire de l’époque, situé loin des zones de combat et encore confiné dans des règles martiales du XIXe siècle, bien éloignées des contingences de la guerre moderne. C’est un discours connu et entendu.

L’intérêt de cet album est à trouver dans le parcours du combattant (c’est bien le moins !) de cette femme pour arriver à ses fins. Manipulation politique, opiniâtreté, alliance... Elle use de tous les recours pour enfin faire reconnaître par l’État l’erreur de l’armée lors d’un procès puis lors d’une délibération de l’Assemblée Nationale en 1926.

L’historien s’est, comme toujours, inspiré d’une histoire vraie, ce qui donne évidemment beaucoup plus de poids à son récit. Les témoignages qui sont rapportés lors du procès sont très intéressants. Ainsi, les chefs militaires vantaient à l’époque le mérite des exécutions "pour l’exemple", censées donner du courage au soldat. Cela semble une évidence aujourd’hui mais c’est bien entendu le contraire qui se produit, d’autant que les deux sous-lieutenants sont fusillés par les soldats-même qu’ils ont sauvés.

À travers cet album, le débat sur la réhabilitation de tous les fusillés de la Grande guerre ressurgit. Mais le sujet est complexe. Sur les 700 identifiés, certains ont été exécutés pour des actes criminels (viol, meurtre...) ; pour d’autres, la cause n’est pas connue.

Les trois tomes de cette série peuvent être lus indépendamment. Si le premier volume présente la préparation de la bataille, le second se passe dans le Fort de Vaux et nous entraine au cœur de l’action. Le quatuor d’auteurs, avec Marko à la mise en scène, Inaki Holgado au dessin et Sébastien Bouet à la mise en couleurs, s’est rôdé et a trouvé ses marques. Nous pouvons constater une réelle progression au fil des tomes, en particulier dans le rythme du récit.

Paysage de tranchées
© Inaki Holgado - Grand angle

(par Jérôme BLACHON)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

- Commander Verdun T3, Les Fusillés de Fleury chez Amazon ou à la FNAC

Commander Verdun T2, L’agonie du fort de Vaux chez Amazon ou à la FNAC

Commander Verdun T1, Avant l’orage à la FNAC

  Un commentaire ?