Victime de son succès, Fabcaro fait une "Pause"

4 mai 2017 0 commentaire
  • Alors qu'il publie depuis le début des années 2000, c'est en 2015 et 2016 que Fabcaro a connu son plus grand succès éditorial avec "Zaï zaï zaï zaï". C'est pourtant un auteur dont l'humour et le talent de scénariste sont reconnus. La preuve : les reprises d'Achille Talon et de Gai Luron lui ont même été confiées ! Il n'empêche que l'inspiration peut parfois faire défaut... Du moins en apparence.

Fabrice Caro, plus connu sous le pseudonyme de Fabcaro, et qui a aussi publié en tant que Fab, a connu avec Zaï zaï zaï zaï (6 Pieds sous terre, 2015) un succès aussi fulgurant que mérité. Récoltant presque une demi-douzaine de prix, ce livre à l’humour caustique était un faux polar et une vraie satire.

Mais un tel succès peut devenir envahissant et s’avérer à double tranchant. S’il permet à l’auteur de voir ses projets dorénavant aisément acceptés par ses éditeurs, il craint que le moindre de ses travaux soit estampillé "Par l’auteur de Zaï zaï zaï zaï", sans pour autant que cela ne le mette à l’abri de l’angoisse de la page blanche.

Victime de son succès, Fabcaro fait une "Pause"

Quelle solution pour notre auteur dont la verve pourrait se tarir ? Faire une Pause. Et pour cela, rien de tel que de revenir aux bases. Fabcaro choisit donc de mettre entre parenthèses ses multiples projets, ou du moins essaie-t-il de les mettre à distance. Il aimerait ainsi éjecter Achille d’un coup de Talon et renvoyer Gai Luron à son activité favorite, la sieste. Mais ses éditeurs ne l’entendent pas de la même oreille, évidemment. Tant que nous y sommes, pourquoi ne pas reprendre aussi Astérix ? Certes Jean-Yves Ferri s’y est déjà attelé, mais un accident est vite arrivé...

Vaille que vaille, le dessinateur - qui est aussi musicien et écrivain - veut se reposer ! Alors il repart de là où il a commencé. Il se remet donc à écrire et dessiner des saynètes autobiographiques. Des anecdotes toutes simples, en une page, fondées sur de menus incidents de la vie quotidienne. Revenir à cet exercice qu’affectionnent de nombreux auteurs est un bon moyen de faire relâche, tout en exerçant ses pointes humoristiques. Nous retrouvons ainsi Fabcaro chez lui, dans la rue, chez le médecin, en famille ou seul... Avec à chaque fois un petit quelque chose pour nous faire rire ou sourire - un "petit rien" dirait Lewis Trondheim, qui a lui aussi abordé le thème de la difficulté à se renouveler dans Désœuvré (L’Association, 2005) .

Fabcaro n’est pas avare. Il soigne les artifices, inventant par exemple un service d’urgence pour auteurs en panne d’inspiration. Il ne lésine pas non plus sur l’autodérision, ne s’épargnant guère. Mais c’est à chaque fois avec une certaine tendresse à son propre égard et pour celui de son entourage. Il n’est d’ailleurs pas du genre à cracher dans le potage. S’il explique le revers de la médaille du succès de Zaï zaï zaï zaï et s’en moque avec humour, il ne nie pas que tout cela lui a donné assez d’aisance matérielle et surtout de notoriété pour lui assurer un avenir relativement serein.

Le dessinateur montre au passage à quel point le travail peut aussi être une nécessité presque psychologique. Car s’il désire faire une pause créative, il ne peut se permettre de se laisser totalement aller. Ce vide cède en effet rapidement la place à l’angoisse, qui se concrétise chez l’auteur par la somatisation et l’hypocondrie. Cette réalité - probablement commune à bien des créateurs - est là encore le prétexte de quelques gags réussis. Fabcaro n’en rajoute certes pas et est bien loin du pathos, mais il révèle que ce phénomène doit être pris en compte dans le processus créatif voire dans la carrière de l’auteur.

Alors Fabcaro fait-il une pause ? Nous avons du mal à le croire, tant son livre, édité chez La Cafetière, est drôle. Comique de situation, jeux visuels et runnings gags rythment cet ouvrage, qui n’aura peut-être pas le même écho que Zaï zaï zaï zaï... Ce qu’il faut souligner ici, non que cela ait un sens, mais pour donner raison à l’auteur !

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

17,5 x 24,5 cm - 64 pages en noir & blanc - couverture cartonnée en bichromie - collection "Corazon" - parution le 28 avril 2017 - commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC.

Sur ActuaBD, quelques chroniques à propos des travaux récents de Fabcaro :
- Amour, passion et CX diesel, Saison 3 - Par James, BenGrrr & Fabcaro - Fluide Glacial
- Zaï zaï zaï zaï - Par Fabcaro - 6 pieds sous terre
- Achille Talon a su rester simple - Par Fabcaro et S. Carrère - Dargaud
- Les Nouvelles aventures de Gai-Luron par Fabcaro et Pixel Vengeur !

A lire pour compléter, chez nos confrères de "du9.org" : un entretien réalisé par Maël Rannou en 2013 et une tentative de synthèse publiée en 2015.

  Un commentaire ?