Vincent Bernière se pose en « Outsider » chez Delcourt

  • L’éditeur d’Adrian Tomine et de Seth, lauréat du Prix de la Critique en 2007 avec « Seules contre tous » de Miriam Katin, avait quitté Le Seuil pour Delcourt, mais pour y faire quoi ? Commencement de réponse.

Vincent Bernière se pose en « Outsider » chez DelcourtGrand connaisseur de la bande dessinée américaine, Guy Delcourt n’avait pas vraiment besoin d’un directeur de collection pour éditer de grands auteurs américains. Mais quand on est un chef d’entreprise, l’un des plus productifs du marché, il faut bien déléguer. Récemment, Thierry Mornet avait renforcé son équipe « comics ». Il gère la destinée des magazines Star Wars et Spawn, piliers du label "Contrebandes" qui va prochainement s’enrichir des nouvelles aventures d’Indiana Jones en bandes dessinées.

La venue chez Delcourt du très hype Vincent Bernière vient de la volonté de maintenir dans son catalogue les meilleurs signatures de la nouvelle génération, aux côtés d’un Chris Ware déjà présent sous sa marque en France. Le nom de cette nouvelle collection ? Outsider, un vocable en forme de programme.

Une collection de romans graphiques

"Suckle" de Dave Cooper
Editions Delcourt

«  Outsider publiera des romans graphiques nord-américains au rythme de dix titres par an, nous explique Vincent Bernière, . Si on regarde bien, ce genre de collection spécifique n’existe pas en France. Je publierai essentiellement les auteurs que je publiais déjà au Seuil : Adrian Tomine, Joe Matt, Seth, les frères Hernandez, Dave Cooper, Jason Lutes, James Sturm, Miriam Katin… Et puis quelques nouveaux talents, selon mon intuition. La première année, nous publierons également des rééditions et éditions augmentées de titres déjà parus mais qui sont épuisés ou bien mal édités, comme « La vie est belle malgré tout » de Seth ou le « Pauvre Type » de Joe Matt. Dans un contexte de surproduction, où tout le monde publie tout et n’importe quoi, il me semble important de rester fidèle aux auteurs que je défends et de faire en sorte que leur œuvre soit disponible dans son intégralité par le biais d’ouvrages qui respectent le design graphique des versions originales américaines – souvent supervisées par les auteurs eux-mêmes. Plutôt que de me battre sur les enchères de je ne sais quelle nouvelle star, je préfère exploiter des livres de fonds irréprochables et publier des auteurs dont je sais que tout ce qu’il font est de qualité.  »

Cette nouvelle collection entérine l’idée que tout éditeur qui se respecte doit avoir aujourd’hui sa collection de romans graphiques. Mais Bernière ne s’interdit pas d’innover, notamment en collaborant avec Thierry Mornet dans des échanges entre les collections Outsider et Contrebande, selon la nature des projets. De plus en plus souvent, en effet, des auteurs indépendants travaillent aussi dans le Mainstream et vice versa. Par exemple, James Sturm (Le Swing du Golem au Seuil), a dessiné un one shot des Quatre Fantastique : Les molécules instables. Gilbert Hernandez a récemment travaillé pour DC, tout comme Kikuo Johnson.

Gilbert Hernandez en ouverture

"La rivière empoisonnée" de Gilbert Hernandez
Editions Delcourt

Quels sont les premiers titres envisagés ? À tout seigneur, tout honneur : Gilbert Hernandez ouvre la danse. Bernière publiera un one shot de 200 pages qui est, selon l’avis de beaucoup, l’un des sommets de la série Love and Rockets : La Rivière empoisonnée, que notre directeur de collection traduit lui-même. « Je suis très content que ce soit un « ancien » qui inaugure la collection, raconte Bernière. Les frères Hernandez sont une influence majeure des auteurs américains actuels, de Adrian Tomine à Daniel Clowes. « Love and Rockets » est pour moi le symbole que les meilleures œuvres finissent toujours par trouver leur public. Lorsque j’ai publié « Locas » au Seuil, tout le monde disait : « Les frères Hernandez, ça n’a jamais marché en France et ça marchera jamais. » Hé bien, si. Le livre a été plusieurs fois réimprimé et a reçu le « Prix du Patrimoine » à Angoulême. Il n’y a pas de raison pour que la bande dessinée soit amnésique. Les frères Hernandez ont été les premiers auteurs américains à évoquer la vie quotidienne en BD dans une série d’envergure qui court sur plus de trente ans. Ce n’est tout de même pas rien !  »

Il envisage de publier ensuite Suckle, puis Crumple de Dave Cooper, qui constituent la première partie d’une trilogie dont Ripple est l’aboutissement. « Dave Cooper a veillé personnellement au design graphique du livre, avec une nouvelle illustration de couverture. nous dit Bernière, Son prochain livre sera d’ailleurs publié en direct chez Outsider, c’est un mini-roman graphique avec une vignette par page, comme les anciens romans graphiques de Franz Masereel, une histoire d’horreur dont le personnage principal s’appelle Otto. »

"Le pauvre type" de Joe Matt
Editions Delcourt

Un nouveau recueil d’histoires de James Sturm autour de l’Amérique, de la question juive et du base-ball (comme Le Swing du Golem) devrait paraître dans cette collection ainsi qu’une nouvelle édition du Pauvre Type de Joe Matt, publié jadis sous le titre Peepshow par les Humanoïdes Associés. « Joe Matt me suppliait de rééditer ce livre sous sa couverture originale, nous dit Bernière, car il détestait la version française de la collection Tohu Bohu. Ce sera chose faite, avec en prime une nouvelle traduction. »

La fin de l’année 2008 et le cours de l’année 2009 verront notamment la publication de nouveautés d’Adrian Tomine, Seth et Chester Brown, « ainsi que d’autres surprises » nous promet l’éditeur.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : Vincent Bernière. Photo : DR

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Merci pour cet article ! Je m’inquiétais sérieusement sur l’avenir des futures parutions des albums des frères Hernandez, Seth, Joe Matt & Adrian Tomine.
    A très vite,
    Jérôme

    Répondre à ce message

    • Répondu par BD75paris le 17 mai 2008 à  18:14 :

      Il a publié en début d’année un album solo chez Vertige Graphic, il y a Paloma dans le titre.

      Répondre à ce message

  • Vincent Bernière se pose en « Outsider » chez Delcourt
    16 mai 2008 19:00, par François Pincemi

    Enfin une alternative chez delcourt aux star wars spawn et autres niaiseries pour ados boutonneux. Les successeurs de Watchmen et de V for Vendetta seront découvert par VB, et non par TM. Au fait le titre Aspen comics vient de s’arreter. Pourquoi ?

    Répondre à ce message

    • Répondu le 31 mai 2009 à  18:05 :

      Cher Pincemi,

      Merci pour ce message schizophrène qui m’a bien fait rire. N’abuse pas du mélange Liefeld/Chris Ware, et surtout fais attention, Pincemoi est derrière toi ! Non, pas là, derrière !

      Répondre à ce message