Violine - T3 : Le Bras de Fer - Par Tronchet, Krings & Tarrin - Dupuis

25 janvier 2006 0
  • [En juillet dernier->2676], nous vous parlions de la reprise graphique de la série {Violine} par {{Jean-Marc Krings}} qui réalise le graphisme du troisième tome de la série (à partir de la planche dix-sept), laissant ainsi {{[Fabrice Tarrin->2480]}} se consacrer à {[Spirou & Fantasio->2471]} et au scénario de {Nestor & Pollux} pour le mensuel Pif.

Enfant adulée après avoir vaincu une dictature, Violine se retrouve prisonnière d’une tribu et trahie par un homme que naïvement, elle imagine être bon. Après ce début un peu fâcheux, Violine et Belphégor, son inséparable souris blanche, retrouvent enfin le père de l’enfant après ces nombreuses péripéties...

La reprise graphique, même si elle est laborieuse dans les premières planches, est néanmoins réussie. L’encrage de Jean-Marc Krings est certes légèrement moins raffiné que celui de Fabrice Tarrin, mais le repreneur trouve ses marques au fil des pages. L’auteur nous disait récemment : « Mon graphisme était à la croisée de Fabrice Parme ou Thierry Robin. À mille lieues de celui de Tarrin, donc ! J’ai du réapprendre certains codes et techniques pour parvenir à rentrer dans le moule. Je suis passé du feutre au pinceau au fil des planches. Les conseils de Benoît Frippiat m’ont été fort précieux durant la réalisation de cet album ».

Le trait s’assouplit donc, se « tarrinise » de page en page, tout en étant légèrement plus caricatural et nerveux. Jean-Marc Krings se laisse porter par l’histoire, en dessinant des compositions audacieuses. On en vient vite à oublier que c’est une reprise.

Didier Tronchet signe un récit d’aventure fort plaisant qui a l’air de motiver le dessinateur puisque Jean-Marc Krings a déjà dessiné une grande partie de La Caverne de L’Oubli, le prochain album prévu pour 2006.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?