Vous reprendrez bien un peu de "cinéma pour le dessert" ?

Par Frédéric HOJLO 11 avril 2017 
Rémi Lucas publie chez Flblb un recueil consacré au cinéma. Reprenant des chroniques dont le fil conducteur est l'évolution de ses goûts cinématographiques, il communique sa passion avec humour, alliant érudition et légèreté. Un livre dans lequel nombre de cinéphiles se reconnaîtront sans doute.

Peut-on aimer à la fois La 7è compagnie et La Mort aux trousses ? Peut-être pas en même temps, mais successivement, c’est certain. Ce point de départ conduit Rémi Lucas à s’interroger sur l’évolution de ses coups de cœur et de ses choix en matière de cinéma. Comment peut-on apprécier à un âge donné ce que l’on considérera plus tard comme un navet ? Et inversement, comment peut-on admirer une oeuvre que l’on jugeait auparavant ennuyeuse et inutilement intello ?

Plutôt que de se lancer dans de fastidieuses explications, Rémi Lucas choisit, avec Du cinéma pour le dessert, d’imaginer et de dessiner une confrontation entre plusieurs de ses "moi". Excellent idée, sur laquelle repose la réussite du livre. Alors qu’il convoque un nombre important de réalisateurs et de films, il évite ainsi l’énumération lassante et le catalogue pompeux. Il préfère en effet engager des joutes verbales avec les "anciens Rémi Lucas" : enfant, adolescent, jeune homme...

Vous reprendrez bien un peu de "cinéma pour le dessert" ?
Du Cinéma pour le dessert © Rémi Lucas / Flblb 2017
Du Cinéma pour le dessert © Rémi Lucas / Flblb 2017

Mais l’inventivité de Rémi Lucas ne s’arrête pas là. Car il donne aussi vie et voix à moult réalisateurs et acteurs, les faisant débattre, rejouer ou commenter leurs films. Steven Spielberg, John Ford ou Alfred Hitchcock notamment deviennent ainsi des personnages de bande dessinée. Ils se retrouvent donc à expliquer quelques-uns de leurs films ou simplement à donner la réplique à un Rémi Lucas pourchassant ses propres contradictions.

L’ensemble est fort bien documenté. Les anecdotes véridiques abondent, ainsi que les analyses de l’histoire du cinéma. Sans pour autant assommer le lecteur, Rémi Lucas fait preuve d’une belle érudition. Avec l’aisance d’un spectateur ayant vu probablement des centaines de films, faisant référence aussi bien aux courants européens et qu’au cinéma américain, il accompagne le lecteur dans un cheminement plus riche qu’il n’y paraît.

Du Cinéma pour le dessert © Rémi Lucas / Flblb 2017
Du Cinéma pour le dessert © Rémi Lucas / Flblb 2017

Avec huit livres parus chez Flblb, Rémi Lucas est un des plus fidèles auteurs de la maison d’édition de Poitiers. Cette expérience lui permet de construire un livre cohérent et fluide, et pourtant composé de courts chapitres qui pourraient se lire indépendamment les uns des autres. Son habitude de se mettre lui-même en image en mêlant fiction et réalité lui permet une grande souplesse dans la narration. L’humour et l’autodérision sont ainsi présents tout au long de l’ouvrage.

Mais si Du cinéma pour le dessert fait souvent sourire, les lecteurs cinéphiles l’apprécieront surtout pour sa capacité à transmettre la passion profonde de son auteur pour le cinéma. Chacun découvrira ou retrouvera des films qui méritent d’être vus et qui ont certainement faits passer d’excellents moments au dessinateur. Donner envie de regarder des films et d’aller au cinéma est sans doute la plus belle qualité de cet ouvrage !

Du Cinéma pour le dessert © Rémi Lucas / Flblb 2017
Du Cinéma pour le dessert © Rémi Lucas / Flblb 2017

Voir en ligne : Le site de l’auteur

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782357611207

Consulter le blog de l’auteur, où l’on peut retrouver des pages sur le cinéma, dont certaines "inventent" de faux films qui en évoquent des vrais.

15 x 20 cm - 136 pages en noir & blanc - couverture cartonnée - parution le 16 février 2017 - commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC.

Rémi Lucas était présent au Salon du Livre de Paris le samedi 25 mars 2017, où il a participé, en compagnie notamment de Christophe Blain, à l’émission "Plan large" de France Culture.

Une exposition de planches originales du livre a lieu à la librairie La Planète dessin (17 rue Littré 75006 Paris) du 10 au 20 avril 2017. Une rencontre-dédicace s’y déroulera le jeudi 20 avril de 17 h à 19 h 30.

Dans le cadre du festival Raccord(s), une projection du court-métrage Amour de gare de Rémi Lucas, suivie de celle du long-métrage Top-secret de David Zucker, Jim Abrahams et Jerry Zucker, et dont il est question dans Du cinéma pour le dessert, aura lieu également le jeudi 20 avril à 20 h au cinéma Le Lucernaire (53 rue Notre-Dame des Champs 75006 Paris).

 
CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Frédéric HOJLO  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD