Albums

Voyageur, tome 3 : "Futur 3" - Par Boisserie & Stalner - Glénat

Par Charles-Louis Detournay le 2 avril 2008                      Lien  
{Voyageur} poursuit son rythme fou de parution : un album tous les 6 mois ! La qualité est toujours au rendez-vous avec un troisième tome plein de rebondissements, et qui est de bon augure pour la conclusion du premier cycle : on ne s'ennuie pas !

Le jeune Fish, qui ne sait pas encore qu’il deviendra Vedder le Voyageur, poursuit le terrible apprentissage de son destin. Pourchassé par le sombre Markovic, le jeune homme s’adonne à l’activisme forcené, utilisant ses dons de téléportation pour réaliser des attentats contre l’homme qu’il a appelé « Père » durant toute son enfance, à l’époque où ce dernier comptait sur lui et ses compagnons Lou et Lili pour réaliser un étrange et machiavélique projet... Lou, pour sa part, qui vit avec plus de difficulté sa condition de rebelle, se découvre un nouveau pouvoir, celui de la téléportation temporelle. Voyager à travers les âges pourrait être une formidable expérience. Si ce n’est que l’on y rencontre parfois de vieilles connaissances. Et de quoi faire vaciller le plus équilibré des esprits...

Voyageur, tome 3 : "Futur 3" - Par Boisserie & Stalner - Glénat

L’inconvénient des longues séries présentées à l’avance, c’est le manque de surprises que certains albums proposent. C’était le cas du second tome de Voyageur qui, une fois le cadre installé, développait une intrigue certes intéressante, mais prévisible au regard des informations fournies.

Ce troisième tome était donc attendu pour déterminer si ce premier cycle Futur ne serait qu’une longue mise en place ou s’il revêtirait un plus grand intérêt scénaristique. Heureusement, Boisserie & Stalner ont plus d’une corde à leur arc. Outre le combat entre Fish-Vedder et son ’père’ Markovic, ce troisième opus intègre la différenciation déterminante entre Fish et Lou, la provenance de leur préparateur physique Issa, dont on cerne alors mieux le personnage, le premier saut temporel en avant-goût de la suite du récit, et encore quelques petites surprises qui donnent de sérieux coups de pied dans la fourmilière, comme le rôle prépondérant de Juliane.

Le dessin d’Eric Stalner reste satisfaisant ; on peut regretter le temps de ses tableaux historiques qui faisaient baver le grand public, mais son trait lâché colle mieux à l’action futuriste de la série, et à sa production actuelle ! Malgré tout, les couleurs semblent ternes dans ce cycle, alors qu’elle prennent toute leur mesure sous l’antique soleil de Lutèce. Le choix de l’uniformité l’a emporté sur le punch, mais il reste l’espoir que le prochain tome profitera mieux des couleurs légères de Jean-Jacques Chagnaud. Pour la couverture, Guarnido avait été plus inspiré pour le second tome, où le registre sentimental transparaissait clairement de sa composition. Dans ce troisième opus, le visage dur d’Issa capte le regard sans émouvoir, et il faut balayer les visages des enfants pour ressentir l’âme de l’album.

Tous les éléments sont maintenant en place pour conclure en beauté ce premier cycle. On espère que le tome suivant sera à la hauteur des espoirs révélés dans ce Futur 3, et que le prochain cycle, Présent, prolongera ce rythme trépidant.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

PAR Charles-Louis Detournay  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD