Walibi redevient le parc de la bande dessinée

31 mars 2005 0
  • Racheté par les Américains, le parc Walibi avait perdu sa sympathique mascotte et son orientation BD. Les personnages venus d'Outre-Atlantique avaient envahi le parc et jeté aux oubliettes le projet d'en faire « le » parc de la bande dessinée. Les nouveaux propriétaires ont ramené le kangourou et installé quelques nouveaux personnages de BD.

Lucky Luke était bien le seul à encore figurer dans une zone « western » du parc, avec sa plus spectaculaire attraction, le « Dalton Terror », une tour infernale du haut de laquelle sont projetés dans le vide (attachés sur des sièges, rassurez-vous !) les amateurs de sensations fortes.

Walibi redevient le parc de la bande dessinée Il vient d’être rejoint par Boule et Bill et Suske en Wiske, alias Bob et Bobette (ainsi que - mais on ne peut pas dire que le choix soit le plus heureux - par Bob l’éponge, starlette de dessin animé éphémère et de mauvais goût dont l’apparition en bande dessinée ne laisse pas un mémorable souvenir). Les propriétaires du parc jouent ainsi le fameux compromis « à la Belge » : un duo francophone, et un duo néerlandophone.

Pour l’inauguration, étaient présents Roba, le papa de Boule et Bill, et quelques membres de la famille Vandersteen, héritiers de Willy Vandersteen, le créateur de Bob et Bobette. Une chouette ambiance de fête à laquelle participaient tous les personnages, au travers de grandes peluches pas toujours très ressemblantes, réunies dans un nouveau show dansant.

Les héros U.S. étant repartis avec les anciens acquéreurs, certaines attractions sont renommées. Ainsi, le « Bugs Bunny Land » sera rethématisé autour de l’univers du kangourou, qui a maintenant une compagne, Walibelle.

Cerise sur le gâteau, une bande dessinée le mettant en scène, « Walibi, les meilleurs amis du monde » est désormais vendue sur place. Signée par Bob de Groot (qui, justement, est l’un des scénaristes de Lucky Luke) et Bertrand Dupont, elle est destinée aux plus petits et met en scène toutes les mascottes animalières du parc et se déroule... à Walibi. Dommage que l’on n’ait pas jugé utile de la faire relire par un correcteur...


(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?