Romans Graphiques

Walk Me to the Corner - Par Anneli Furmark (trad. F. Sisask) - Éditions çà et là

Un « Brokeback Mountain pour dames d’un certain âge ». C'est Anneli Furmark elle-même qui le dit, mettant ces mots dans la bouche de ses personnages. Si la boutade a le mérite de résumer très brièvement le principal enjeu de "Walk Me to the Corner", elle masque cependant la profondeur des sentiments et surtout la subtilité de leur description par la dessinatrice suédoise.
15 décembre 2021 Frédéric HOJLO Commenter

La vie d’Élise n’a rien d’extraordinaire, mais elle est heureuse. La cinquantaine, exerçant une profession intellectuelle la mettant à l’abri du besoin, elle a pu élever ses deux fils maintenant indépendants et vit une relation apaisée et affectueuse avec son mari. Chacun vaque à ses occupations, mais tous deux savent se retrouver et passer de bons moments. Sans surprise certes, la vie du couple respire une stabilité sereine non dénuée de charme.

Walk Me to the Corner - Par Anneli Furmark (trad. F. Sisask) - Éditions çà et là
Walk Me to the corner © Anneli Furmark / Éditions çà & là 2021

Tout cela bascule en une soirée. Élise ne s’y était pas préparée et n’avait jamais envisagé les bouleversements qui l’attendent. Une femme l’attire. Elles se croisent à peine durant cette banale soirée entre connaissances. Des échanges de regards, des salutations un peu empressées et maladroites, quelques paroles sans originalité. Mais toutes deux sont sous le charme. La rencontre, qui est un véritable coup de foudre, scelle le destin d’Élise.

Cette relation avec Dagmar, également mère de famille d’une cinquantaine d’années et mariée à une femme, commence par des échanges de messages. Le secret et la distance ne font que raviver la passion naissante. Entre son malaise envers son mari, qu’elle aime toujours, et son amour dévorant pour Dagmar, Élise est déchirée. Mais chacune de leurs rencontres renforce leurs sentiments mutuels et empêche tout choix définitif.

Walk Me to the corner © Anneli Furmark / Éditions çà & là 2021

L’engrenage, cependant, est enclenché. Le mari d’Élise, d’abord conciliant, finit par demander le divorce. Il faut dire qu’il a entamé une relation - peut-être dès avant que son épouse tombe amoureuse de Dagmar - avec une de ses doctorantes. Le mariage qui paraissait si solide explose. Mais celui de Dagmar tient : celle-ci ne veut pas toucher à sa famille, en particulier pour épargner ses filles. Élise se retrouve esseulée, sinon totalement seule...

Le récit tissé par la dessinatrice suédoise Anneli Furmark n’est pas inédit. Le triangle amoureux, la passion, la séparation... Tous ces éléments ont été maintes fois investis dans la fiction, qu’il s’agisse de drame ou de comédie. L’autrice traite son histoire sur le mode réaliste. Ni vaudeville grand-guignolesque, ni tragédie déchirante, Walk Me to the Corner s’attache à décrire avec finesse et précision les sentiments d’Élise, sa personnalité et sa psychologie. Chamboulée par ce qui lui arrive, elle n’en a pas moins un caractère et un passé qui déterminent ses relations et doit composer avec son entourage.

Walk Me to the corner © Anneli Furmark / Éditions çà & là 2021

Anneli Furmark excelle dans cette description des sentiments, ce qui explique sans doute la présence de sa bande dessinée dans la sélection principale du Festival d’Angoulême 2022. Subtile, composée de petites touches tantôt anodines, tantôt puissantes, sa description de la relation et sa caractérisation des personnages empêchent son histoire de verser dans une plate romance. Elle n’hésite pas également à s’emparer de certains clichés pour montrer qu’ils peuvent masquer une réalité profonde.

Walk Me to the corner © Anneli Furmark / Éditions çà & là 2021

Le récit s’appuie sur des dialogues simples, très réalistes eux aussi, et sur un usage des formes et des couleurs aquarellées propres à souligner les émotions et les sentiments d’Élise. Oscillant du flou au précis, le trait cherche davantage à faire ressentir qu’à représenter. Les couleurs, parfois d’une vibrante chaleur, sont peut-être le lien le plus direct entre le lecteur et Élise. L’ensemble donne corps et profondeur à un récit simple, qui rappelle que l’âge n’efface pas la force des sentiments.

Walk Me to the corner © Anneli Furmark / Éditions çà & là 2021
Walk Me to the corner © Anneli Furmark / Éditions çà & là 2021

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782369902973

Dans la rubrique Romans Graphiques
Derniers commentaires
Agenda BD août 2022
Festival
du 27/08/2022 au 28/08/2022
11e Festival BD "De Bulles en Bulles" (Hotton, Belgique)
Agenda BD septembre 2022
Exposition
du 10/09/2022 au 17/09/2022
Exposition Pascal Graffica à Strasbourg
Exposition
du 15/09/2022 au 1er/10/2022
Expo - Coco : dessins félins et autres bestioles (Paris)
Dedicace
du 21/09/2022 au 21/09/2022
Séance de dédicace avec Libon et Julien Solé
Exposition
du 22/09/2022 au 8/10/2022
Exposition "Ana & l’Entremonde" de Cy.
Salon
du 24/09/2022 au 25/09/2022
Salon "La BD prend l’air", 23e édition
Festival
du 24/09/2022 au 25/09/2022
8e Festival BD de Sainte-Livrade-sur-Lot
Festival
du 24/09/2022 au 25/09/2022
1er Salon de la BD Jeunesse à Paris 15
Agenda BD octobre 2022
Exposition
du 5/10/2022 au 5/10/2022
GIBERT dédicace : Ruben del Rincon
Festival
du 5/10/2022 au 16/10/2022
Festival Caribulles à Baie Mahault (Guadeloupe)
Du 6 au 22 octobre 2022, (...)
du 6/10/2022 au 22/10/2022
Exposition-vente - Laurent Bidot - à la Galerie de la Bande Dessinée (Bruxelles)
Festival
du 8/10/2022 au 9/10/2022
La Foire aux Images - Festival BD Lagrasse (Aude)
Exposition
du 14/10/2022 au 16/11/2022
Rencontre avec Elene Usdin à Villemonble (93)
Salon
du 15/10/2022 au 16/10/2022
Fête de la BD de Jeumont
Festival
du 15/10/2022 au 16/10/2022
Festival de la BD engagée du Choletais
Du 27 octobre au 12 novembre
du 27/10/2022 au 12/11/2022
Exposition-vente - Benjamin Benéteau - à la galerie de la Bande Dessinée (Bruxelles)
Agenda BD novembre 2022
Du 17 novembre au 3 décembre
du 17/11/2022 au 3/12/2022
Exposition-vente - Hugues Labiano - à la Galerie de La Bande Dessinée (Bruxelles)
Newsletter ActuaBD