Walking Dead T28 - Par Robert Kirkman et Charlie Adlard - Delcourt

23 octobre 2017 0 commentaire
  • La vague zombie, juste aux portes d'Alexandria. Mais une vague d'une ampleur inédite: bien plus même qu'une déferlante, un océan de morts-vivants appelé à dévaster tout ce qui ce trouve sur son chemin! Si vaste qu'il ne laisse aucune issue et condamne nos héros à de folles tentatives pour en détourner le cours.
Walking Dead T28 - Par Robert Kirkman et Charlie Adlard - Delcourt
La peur s’emparerait de Rick ?
Walking Dead tome 28 © & ™ 2017 Robert Kirkman, LLC.

Après un tome 27 construit en trompe-l’œil, jouant l’attente plutôt l’action, le tome 28 remplit lui parfaitement son office et tient la promesse d’un cataclysme comme on n’en avait jamais vu. Rappelant au passage que la menace zombie demeure bien réelle et que la sécurité si minutieusement reconstituée par nos héros demeure au fond terriblement précaire.

Alors, autant le dire d’emblée, nous avons là un tome charnière et parmi les plus marquants depuis longtemps. La preuve, encore une fois, que Walking Dead sait ménager ses effets et fournir à ses lecteurs une histoire des plus prenantes et des plus intenses.

La menace, et sa résolution, forment le fil rouge d’une suite de chapitres où les héros se trouvent confrontés à des épreuves déterminantes qui changent à nouveau la direction de la série. Ainsi, Negan, qui fait la couverture du volume, s’impose définitivement comme un personnage majeur, évoluant de manière convaincante et cohérente.

Des planches muettes pour dire l’implacable avancée des morts-vivants
Walking Dead tome 28 © & ™ 2017 Robert Kirkman, LLC.

Mais dans le même temps, retour à la tradition macabre instaurée par Robert Kirkman, nous devons dire adieu à un héros de premier plan. Et depuis la mort de Glenn, soudainement massacré par Negan au tome 17, ce qui avait fait tant parler à l’époque, aucune disparition ne nous avait paru aussi douloureuse à accepter.

La manière dont le scénariste joue avec les émotions de ses lecteurs, par le biais des affres dans lesquels sont plongés ses personnages, à commencer par son héros Rick Grimes, impressionne donc toujours autant. Avec des choix qui ne devraient pas manquer de susciter de vives réactions et de diviser les lecteurs. D’autant que demeure la question de savoir vers quoi nous irons à présent, après une dernière planche d’une rare puissance.

Littéralement aux portes d’Alexandria
Walking Dead tome 28 © & ™ 2017 Robert Kirkman, LLC.

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Walking Dead T28 : "Vainqueurs". Par Robert Kirkman (scénario), Charlie Adlard et Stefano Gaudiano (dessin et encrage), et Cliff Rathburn (trames et niveaux de gris). Traduction Edmond Tourriol. Delcourt, collection "Contrebande". Sortie le 04 octobre 2017. 144 pages. 14,95 euros. Version originale (The Walking Dead #163 à 168 / TPB vol. 28 : A Certain Doom) publiée aux USA par Image Comics.

Lire, sur ActuaBD :
- les chroniques des tomes 12, 13, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26 et 27.
- la chronique des volumes 1 et 2 de l’édition prestige
- l’interview de Charlie Adlard réalisée en juin 2014
- la chronique consacrée à l’artbook de Charlie Adlard

Commander cet ouvrage sur Amazon ou à la FNACa

  Un commentaire ?