WandaVision : le commencement d’une nouvelle ère pour Marvel Studios

16 janvier 2021 4
  • Dans une petite ville tranquille des États-Unis, deux anciens Avengers décident de prendre un repos bien mérité. Wanda, plus connue sous le nom de Scarlet Witch et Vision, une intelligence artificielle dans un corps d'androïde filent le parfait amour dans une Amérique de carte postale et rien ne pourrait gâcher leur bonheur... Pourtant, comment Vision qui n'était plus qu'un corps sans vie après sa rencontre avec le terrifiant Thanos dans "Avengers : Infinity Wa"r peut-il se retrouver marié à Wanda dans une petite ville américaine des années 1950 ? Ce n'est pas quelques fâcheuses pertes de mémoire qui aideront nos héros à comprendre ce qui leur arrive et petit à petit, des événements étranges vont venir fissurer le quotidien idéal de notre couple qui pourrait vite tourner au cauchemar...

Rendez-vous incontournables des salles obscures depuis maintenant 2008, le Marvel Cinematic Universe - ou MCU - n’aura pas été épargné par la pandémie de COVID-19 et, 2020 est la première année depuis 10 ans ou aucune production de Marvel Studios ne sera venu rassasier l’appétit de fans toujours plus nombreux.

Cela étant dit, les deux dernières œuvres de cet univers partagés, Avengers : Endgame et Spider-Man : Far From Home mettaient un terme à une décennie de films rassemblés au sein d’un cycle appelé l’Infinity Saga. Il n’est pas donc finalement pas si désagréable de pouvoir souffler un peu avant de se lancer à nouveau dans une nouvelle ère d’aventures super-héroïques.

Alors que c’est le film Black Widow qui devait donner le coup d’envoi de cette nouvelle époque en avril dernier, la situation sanitaire mondiale aura perturbé les plans de Kevin Feige, grand horloger de cette saga à succès.

WandaVision : le commencement d'une nouvelle ère pour Marvel Studios
Un nouveau couple arrive en ville...

C’est donc sur les "épaules" de la série WandaVision que repose la charge de lancer ce nouveau départ du MCU et d’offrir aux fans en manque leur dose de Marvel. Après une année forcée de sevrage du côté des salles obscures, l’arrivée de WandaVision était attendue au tournant. Après tout, après avoir forcé sur plus d’une décennie le caractère feuilletonnesque des séries TV au cinéma, il fallait bien que la boucle se fasse un jour avec des séries TV qui entretiennent l’univers cinématographique Marvel.

Encore une fois, cet imprévu du calendrier fait finalement bien les choses, puisque le film Black Widow ne semblait pas si éloigné de ce que les fans connaissaient, alors que WandaVision s’annonce comme un petit renouveau des Studios Marvel : nouvelle plateforme, nouveau format, nouvelles histoires... Voilà qui semble bien mieux approprié au lancement d’une nouvelle ère et à une réinvention tant attendue de l’univers cinématographique Marvel.

Depuis le vendredi 15 janvier 2020, les deux premiers épisodes de la série de Jac Schaeffer et Matt Shakman sont disponibles sur la plateforme de streaming Disney+. Verdict.

Après des années tumultueuses à sauver le monde au sein des Avengers, la sorcière mutante Wanda Maximoff et son mari synthézoïde Vision décident de prendre du recul et s’installe dans une petit bourgade américaine tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Rien de bien surprenant là-dedans, si ce n’est quelques petits détails tels que le fait que notre couple idéal semble n’avoir aucun souvenir de ce qu’ils ont pu faire avant de débarquer dans cette petit ville, ni même de s’être marié. Plus étonnant encore, comment Vision, qui a péri de la main de Thanos lors des tragiques évènements de Avengers : Infinity War peut-il être encore en vie ? Quelque chose cloche au sein de cette petite vie si parfaite, mais quoi ?

Wanda & Vision, membres des Avengers durant les évènements de Captain America : Civil War

Une chose est certaine, le public fidèle du MCU risque d’être décontenancé par ces premiers épisodes de WandaVision. En ce qui concerne l’adaptation de matériaux issus des Comics, on est face très probablement à une adaptation très libre ; mais les aficionados de l’univers cinématographique Marvel se sentiront très vite comme à la maison. L’action en moins. Plus qu’une série de super-héros, WandaVision est une sitcom des années 1950 qui nous présente les aventures d’un couple peu banal dans une Amérique tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Le tout en noir et blanc, dans un format d’image carré et filmé à la manière de ces vieilles séries.

En adoptant le format et le ton de la sitcom, WandaVision amène le spectateur habitué à l’univers cinématographique Marvel vers de nouveaux horizons. Il sera curieux de découvrir la réaction des plus jeunes publics face à cette plongée en noir et blanc dans les années 1950 et 1960. Mais heureusement, WandaVision ne verse pas dans la parodie bas-du-front et propose, grâce à ce format, une incursion intéressante, mais très diluée, vers l’instabilité mentale de la Sorcière rouge. Plus qu’un gimmick, ce cadre de série TV sert aussi à mettre en avant l’aspect illusoire de la vie rêvée de Wanda et Vision, comme le vendent encore les séries TV à des millions de personnes. WandaVision devrait toutefois évoluer et rendre hommage à d’autres époques de la télévision, passant ainsi en couleurs et changeant son format d’image et sa réalisation.

On notera la recherche et le soin apportéa par Marvel Studios et ses équipes pour nous proposer quelque chose d’un peu plus original qu’à l’accoutumée, mais qui reste dans l’ADN de la maison. On y retrouve ainsi des références bienvenues à l’univers Marvel, notamment lors de fausses pubs qui entrecoupent les épisodes. La série reste pour l’instant sage sur sa dose de mystère, mais quelques interrogations viendront titiller les lecteurs, comme l’identité de "Agnès", cette voisine un peu envahissante qui pourrait bien être un personnage familier aux lecteurs de Marvel. Il ne s’agit pour l’instant que de deux épisodes, mais ils sont déjà très encourageants et on a hâte de voir la suite de la série. À noter au rang des bonnes surprises : un joli générique de fin !

Nos deux ex-Avengers sont désormais les héros d’une sitcom des années 1950, mais est-ce vraiment réel ?

Côté casting, la talentueuse Elizabeth Olsen continue d’interpréter avec justesse le personnage de Wanda Maximoff, mais la série lui donne enfin plus de matière et lui permet surtout d’explorer de nouveaux horizons et l’actrice se montre pour l’instant à la hauteur de la tâche. Son alchimie naturelle avec son partenaire à l’écran Paul Bettany - interprète de Vision - n’y est pas pour rien et c’est surtout la prestation de ce dernier qui attire l’attention sur ce début de série. En effet, après avoir interprété vocalement JARVIS, l’intelligence artificielle de Tony Stark, puis le rôle de l’androïde Vision en étant dissimulé sous des couches de maquillage, c’est l’une des premières fois que l’acteur britannique apparaît en chair et en os à l’écran et peut laisser exprimer tout son talent.

WandaVision ne risque pas de parler à tout le monde, mais c’est un début réussi pour le nouvel âge de Marvel Studios qui propose enfin une œuvre originale et qui sort des sentiers battus, du moins sur son début.

On ne sait pas encore réellement où la série va aller, mais il nous tarde de voir cet univers pavillonnaire si parfait exploser subitement sous les coups d’une menace extérieure ou... de Wanda elle-même. La série se dévoile maintenant à mesure d’un épisode de 30 minutes par semaine et, l’on se retrouvera ainsi en mars prochain pour voir si la première série de Marvel Studios aura tenu toute ses promesses et quel sera son impact sur le futur du Marvel Cinematic Universe...

Voir en ligne : Retrouvez WandaVision sur Disney+

(par Vincent SAVI)

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

WandaVision – Créée par Jac Schaeffer et réalisé par Matt Shakman – Avec Elizabeth Olsen (Wanda Maximoff), Paul Bettany (Vision), Teyonah Parris (Monica Rambeau), Kat Dennings (Darcy Lewis), Randall Park (Jimmy Woo), Kathryn Hahn ("Agnes"), Emma Caulfield (Dottie) - 9 épisodes - depuis le 15 janvier 2021

Photos : © Marvel Studios

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • D’accord, mais je suis allé en librairie ce soir (avant 18 heures, bien sûr, il faut respecter le couvre-feu !)
    Vu un livre chez panini consacré au fameux couple à 6,95 euro, de mémoire. Vous auriez pu le citer dans votre article !

    Répondre à ce message

    • Répondu par FrancKG le 26 janvier à  15:34 :

      C’est pas faux. Pour un site Bd, ne pas citer de BD.. c’est, comment dire... facheux ;-)

      Répondre à ce message

  • Le premier épisode est très ennuyeux, on dirait un vieil épisode de Ma sorcière bien-aimée, pas plus, pas moins.

    Répondre à ce message

    • Répondu par FrancKG le 26 janvier à  15:37 :

      Ne vous contentez pas de cette introduction et laissez vous happer. Vous verrez que cela est plus complexe qu’il n’y parait. Et puis.. un peu de fraicheur "sitcom" dans l’univers sombre Marvel, ce n’est pas de refus ;-) et cela change quand même pas mal. Cela dit, pas de panique, ca va devenir sombre. Un beau travail scénaristique, effectivement adapté des comics de Tom King, qui n’est pas un manchot. Confiance.

      Répondre à ce message