Warren Ellis présente Hellblazer - Par Warren Ellis - Urban Comics

19 novembre 2015 0 commentaire
  • La collection "Vertigo Signatures" s'enrichit d'un nouveau nom, avec le passage de Warren Ellis (Transmetropolitan), après celui de Garth Ennis, sur le titre Hellblazer. Plongée dans un monde de l'occulte torturé et particulièrement mature.

La série Hellblazer a cela de merveilleux que se sont suivis, à la direction des aventures de John Constantine, une série de grands scénaristes qui sont, les uns après les autres, parvenus à s’approprier le personnage et son univers. Après la création du magicien par Alan Moore, Jamie Delano, Garth Ennis et Paul Jenkins se sont succédé sur le titre. Et après Warren Ellis, Brian Azzarello ou encore Peter Milligan prendront la relève.

Warren Ellis présente Hellblazer - Par Warren Ellis - Urban Comics
Les dangers du métro londonien
Warren Ellis présente Hellblazer © Warren Ellis / DC Comics

Pourtant, le passage de Warren Ellis laisse un goût d’inachevé : dix petits numéros et puis s’en va, à la suite d’un fait d’actualité et d’un désaccord avec son éditeur. Nous sommes en 1999, et Warren Ellis s’attache à montrer que la véritable horreur à laquelle son héros se trouve confronté s’ancre dans le quotidien et la démence potentielle de chacun, dans cette folie que véhicule en son sein notre société.

Nous sommes en 1999 et Warren Ellis imagine une sombre histoire d’enfants tirant sans raison sur leurs camarades de classes, à l’intérieur des établissements scolaires. Nous sommes en 1999 et survient le massacre de Columbine. Shoot, le chapitre que Warren Ellis avait écrit avant l’événement doit paraître juste après celui-ci. Les responsables éditoriaux demandent des modifications, le scénariste les refuse et finit par claquer la porte.

Il faudra attendre plus de dix ans pour que Shoot soit publié, et nous le retrouvons en clôture du gros volume qui nous occupe aujourd’hui. Rien que pour ce petit bout d’histoire du comics, ce Warren Ellis présente Hellblazer mérite qu’on s’y attarde. D’autant que le titre possède d’autres atouts à faire valoir.

Ouverture du fameux épisode "Shoot"
Warren Ellis présente Hellblazer © Warren Ellis / DC Comics
Le frigo d’un "client" de Constantine
Warren Ellis présente Hellblazer © Warren Ellis / DC Comics

Le scénariste anglais débute son run - période de travail - par une histoire filée sur six numéros. Dans Hanté, John Constatine tente d’élucider la mort, atroce, d’une ancien compagne. Un épouvantable rituel magique apparaît rapidement à l’origine de la fin de la jeune femme et l’enquête conduit le magicien dans les bas-fond du Londres occulte.

L’aventure développe une ambiance hard boiled franchement gore et convoque plusieurs éléments de la mythologie interne de la série, posant les bases sur lesquelles Warren Ellis comptait s’installer pour déployer sa version du personnage.

Les one-shot - histoires courtes sur un numéro - qui suivent présentent divers visages de l’horreur. Des monstres, au départ bien humains, ayant depuis longtemps sombré et auxquels Constantine doit offrir une issue, évidemment violente et radicale, avec ce détachement blasé qui le caractérise. Il faudra parfois avoir le cœur bien accroché tant Warren Ellis repousse loin les limites de l’abomination.

On aurait aimé en lire davantage, de cette version de Warren Ellis, mais on se contentera de ce beau volume, sombre à souhait, transpirant le mal-être et la fange, et faisant définitivement montre d’une vision en fin de compte humaine, trop humaine, de la magie.

Un crime épouvantable
Warren Ellis présente Hellblazer © Warren Ellis / DC Comics

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Warren Ellis présente Hellblazer. Par Warren Ellis (scénario) ; John Higgins, Frank Teran, Timothy Bradstreet, Javier Pulido, James Romberger, Marcelo Frusin et Phil Jimenez (dessin). Traduction Philippe Touboul. Urban Comics, collection Vertigo Signatures. Sortie le 16 octobre. 272 pages. 22,50 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

De Warren Ellis, lire les chroniques :
- du récent Trees
- de Transmetropolitan T1
- de Dark Avengers- Prélude
- de Moon Knight T1

Concernant la collection "Vertigo Signature", lire l’article consacré au travail de Garth Ennis

  Un commentaire ?