Wonder Woman Rebirth T6 - Par James Robinson & Emanuela Lupacchino - Urban Comics

5 mars 2019 0 commentaire
  • Deuxième acte des aventures de Wonder Woman sous la plume de James Robinson. De bonnes idées mais exécutées à la va-vite qui laissent un goût de travail inachevé. Dommage car les propositions sont intéressantes, que ce soit au niveau des personnages ou des thématiques abordés.

Il y a un sentiment de précipitation dans ce nouvel album de la célèbre princesse Amazone [1], où les éléments d’intrigue se voient amenés à leur résolution, sans que le lecteur ait eu le temps de les apprécier.

Evidemment à notre époque où les récits de comics ont tendance à se dilater, une rapidité de déroulement apporte un dynamisme appréciable, mais il existe une différence entre rapidité et précipitation, et ce nouveau tome apparaît être un bon exemple de la chose.

Divisé en deux parties, nous débutons ce lot d’épisodes par une première aventure « indépendante » qui propose le retour d’un ennemi bien connu de Wonder Woman : Silver Swan, une version cependant ré-imaginée par rapport au personnage original. Un cyborg doté d’ailes et d’un cri « percutant », qui était à l’origine Vanessa Kapatelis, une amie déçue de Wonder Woman, mais toujours admiratrice de la princesse Amazone.

Wonder Woman Rebirth T6 - Par James Robinson & Emanuela Lupacchino - Urban Comics
© DC Comics / Urban Comics

Si cette aventure est l’occasion pour notre héroïne de se battre aux côtés de son frère Jason, fraîchement débarqué pendant le tome précédent, et de mettre en évidence son immaturité en tant que héros, la transformation de Vanessa en Silver Swan, physique et mentale, nous a semblé bien trop rapide, passant d’amie déçue à cyborg psychopathe tuant tout le monde, et ce sans aucune transition...

La seconde partie de l’album renoue quant à elle avec l’intrigue principale du moment, à savoir le retour de Darkseid, secondé par sa fille Graal, à moitié Amazone par sa mère. Là aussi l’idée de cette mystérieuse armée que recherche le tyran d’Apokolips se révèle séduisante sur le papier, mais malheureusement l’exécution est trop rapide, sacrifiant sans ménagement certains personnages, on pense notamment aux Folles Furieuses qui semblent tout à coup « bien faibles ».

Un album en demi-teinte, auquel il manque sans doute un peu de substance pour donner corps à un récit surement trop ambitieux pour le nombre d’épisodes qui y est consacré, dommage. Le roulement important des dessinateurs ne porte en tout cas pas préjudice à la cohérence graphique comme c’est parfois le cas, et c’est déjà ça de pris.

© DC Comics / Urban Comics

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Wonder Woman Rebirth T6. Scénario : James Robinson. Dessin : Emanuela Lupacchino & Collectif. Traduction Thomas Davier. Urban Comics, collection "DC Rebirth". Sortie le 1er février 2019. 192 pages. 17,50 euros.

Acheter cet album sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

Wonder Woman "DC Rebirth" sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique du tome 2,
- Lire la chronique du tome 3,
- Lire la chronique du tome 4,
- Lire la chronique du tome 5.

Greg Rucka Présente Wonder Woman sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique du tome 2,
- Lire la chronique du tome 3.

Wonder Woman Dieux et Mortels sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique du tome 2,
- Lire la chronique de l’Anthologie.

Wonder Woman Terre Un sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1.

Wonder Woman "The New 52" sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique du tome 4,
- Lire la chronique du tome 5,
- Lire la chronique du tome 6.

Wonder Woman, Déesse de la Guerre sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique du tome 2,
- Lire la chronique du tome 3.

[1Les épisodes contenus dans Wonder Woman Rebirth T6 : Attaque contre les Amazones sont :
- Wonder Woman #38-45 (janvier 2018 à avril 2018).

  Un commentaire ?