Wonder Woman T1 – Liens de Sang – Par Brian Azzarello & Cliff Chiang – Urban Comics

11 juin 2012 0 commentaire
  • Premier titre de la première vague du New 52, rebaptisé "Renaissance" par Urban Comics, Wonder Woman revient enfin sur le devant de la scène avec une série-titre digne de ce nom.

L’Olympe est en proie à une lutte de pouvoir, en effet, Zeus a disparu après s’être encore acoquiné avec une mortelle, provoquant la fureur de sa femme, Hera. Apollon, quand à lui, cherche celui qui le tuera, les oracles lui ayant prédit que son meurtrier n’est pas encore de ce monde.

Une jeune femme, avec l’aide d’Hermès, se retrouve en fâcheuse posture lorsqu’Hera lance ses sbires à sa poursuite. Il faut dire qu’elle porte en elle le dernier bâtard de Zeus. Elle ne doit son salut qu’à l’arrivée de la princesse guerrière amazone, Wonder Woman...

Wonder Woman T1 – Liens de Sang – Par Brian Azzarello & Cliff Chiang – Urban Comics
(C) Cliff Chiang/Urban Comics

Après avoir connu une série calamiteuse lors de la dernière ligne temporelle de l’univers DC, en dépit de l’arrivée de Straczinsky, Wonder Woman revient dans sa propre série pour ce relaunch historique.

Oubliez tout ce que vous savez de la belle princesse guerrière, Brain Azzarello (100 Bullets, DMZ) revoit totalement ses origines pour centrer son histoire sur les mythes et légendes grecques en prenant soin de les ancrer dans notre époque avec la maestria que nous lui connaissons, évitant soigneusement de s’embourber dans les références comme l’a fait avant lui Rick Riordan avec sa série Percy Jackson.

Exit donc l’icône proto-“bondage” des années 1960 et ses scénarios mièvres. La nouvelle série Wonder Woman se veut beaucoup plus adulte, autant par son propos, alliant le jeu de pouvoir auquel se livrent les divinités et la quête identitaire de Diana, que par son graphisme, servi par le dessin classique de Cliff Chiang (Green Arrow/Black Canary) digne des profils grecs de l’antiquité.

(C) Cliff Chiang/Urban Comics

Nous avions couvert le premier numéro de la nouvelle série Wonder Woman au moment du relaunch de l’univers DC. Après une attente assez palpable chez les fans français de DC Comics, Urban Comics publie enfin en librairie les premiers titres du New 52.

Les six premiers numéros sont réunis dans cet album qui vous tiendra en haleine grâce à son lot de révélations. Qui dit album, dit bonus évidemment, et cette édition n’est pas en reste. En plus de retrouver les couvertures des six épisodes en pleine page et non pas au format timbre-poste comme s’amusait à le faire la concurrence. Cette édition s’enorgueillit en outre des croquis préparatoires de Cliff Chiang pour ces couvertures ainsi que de ses recherches en chara-design pour ses personnages.

Proposé au prix de trois comics américains, cette collection Renaissance répondra aux attentes des lecteurs impatients, mais aussi à ceux désirant se lancer dans l’univers DC Comics. Encore une fois, Urban Comics marque là un sans faute au niveau éditorial qui inspirera, nous l’espérons, ses concurrents dans le domaine anglo-saxon.

(C) Cliff Chiang/Urban Comics

(par Antoine Boudet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?