Newsletter ActuaBD

X-Factor : La Fin – Par Peter David – Panini Comics

  • Dans le royaume des séries de niche de l'éditeur Marvel, {X-Factor} est souverain. Peter David met un terme à son {run} de près d'une décennie sur la série. Plus rien ne sera comme avant après cet imposant recueil...

« X-Factor » est le nom prestigieux porté par quelques équipes non moins prestigieuses de l’univers X-Men depuis les années 1980. Leur mission ? Associer leurs compétences aux autorités, le plus souvent gouvernementales, pour venir en aide aux mutants et les protéger, souvent à l’insu de leurs employeurs.

X-Factor : La Fin – Par Peter David – Panini Comics
Le début d’une longue aventure en janvier 2006.
© Marvel

En 2006, le scénariste Peter David avait présenté une nouvelle itération de l’équipe et de la série, plus étonnante que jamais : Jamie Madrox (l’homme-multiple) a fondé une agence de détectives privés où l’on retrouve bon nombre de personnages secondaires de l’univers des X-Men. Son credo ? Attendre que le client, humain comme mutant, vienne frapper à la porte pour résoudre des cas qui demandent des compétences plus insolites que celles de forces de l’ordre.

Comment gérer un super-héros saoul ? La réponse selon Polaris, seconde fille de Magnéto.
© Marvel - Panini Comics

Contrairement à l’ambiance de cette époque, davantage isolationniste pour les mutants des séries majeures, X-Factor se distingue par une approche plus détendue des rapports entre humains et mutants, mais par leur intégration plus poussée dans la société.

Dix ans plus tard, Peter David avait imposé sa marque de manière = très plaisante : l’auteur prenait le temps de développer les interactions entre les différents membres de l’équipe, jusqu’à en faire une véritable famille avec ses hauts et ses bas. Les retournements de situations proposés par l’auteur à ce sujet sont toujours fracassants et laissent toujours au lecteur l’envie d’en savoir plus.

Layla Miller l’avait bien dit : elle et Madrox finiraient bien par se marier.
© Marvel - Panini Comics

X-Factor, c’est aussi un cocktail on ne peut plus appréciable de menaces démesurées pour une équipe de seconde zone et des références savamment distillées ça et là sur la culture mainstream contemporaine. Ainsi, Peter David s’est permis au cours d’un épisode récent de faire une amusante reprise du film allemand des années 1990 Lola rennt, grâce au personnage de Layla Miller.

Au menu de cette dernière et conséquente parution (plus de 300 pages), nous retrouvons l’ensemble des épisodes publiés de janvier à novembre 2013 aux États-Unis. On y retrouve notamment les deux derniers arcs de la série : Hell on Earth War et The End of X-Factor.

Hell on Earth War marque une sorte de final aux thématiques morbides liées à la série. La mort, thème si cher dans un univers où tout le monde peut renaître, prend un sens bien particulier sous la plume de Peter David : est-ce que l’on a une âme si l’on ressuscite ? A-t-on toujours dans ce cas la même personnalité ? L’absence de conscience peut-elle nous empêcher de faire le bien ?

Pour donner une consistance à ces réflexions, l’auteur pousse les feux : après avoir vu débarquer sporadiquement ces dernières années des être démoniaques durant leurs enquêtes, X-Factor va devoir maintenant gérer l’arrivée sur Terre de tous les seigneurs des enfers de l’univers Marvel qui veulent, dans un dernier affrontement, décider celui à revient le droit de diriger les « misérables » humains ! Un récit en émotions fortes qui conclut de manière efficace ce thème latent dans la série.

Peter David prend le temps de compléter la biographie de certains personnages, par exemple en expliquant le lien qui unit Longshot et Shatterstar.
© Marvel - Panini Comics

Comme son nom l’indique, The End of X-Factor est un arc qui explique la fin de l’équipe et le nouveau destin qui attend chacun de ses anciens membres. À sa lecture, on comprend aisément que l’auteur prend à cœur son travail : ici, pas de status quo : les choses ont changé pour chacun, mais néanmoins aucune porte n’est fermée pour un développement futur. Forte en émotions, cette suite est un incontournable pour n’importe quel amateur de la série.

Layla est certes "La fille qui sait tout", mais certains événements arrivent parfois plus vite que ce que le futur lui laissait prévoir.
© Marvel - Panini Comics

À la lecture de ce recueil, on comprend que les qualités scénaristiques de Peter David lui ont permis de fidéliser les lecteurs et de préserver le titre, même s’il ne faisait pas partie des plus vendeurs chez l’éditeur Marvel.

Les néophytes auront très certainement des difficultés à appréhender tous les tenants et les aboutissants de nombreux passages de ce volume. Il aurait peut-être mieux fallu commencer par une anthologie ou une réédition des débuts de la série avant de se lancer dans cet arc ambitieux. Mais le caractère mineur de cette série a sans doute rendu cette approche impossible.

Voici donc un titre qui ravira les connaisseurs mais qui laissera au lecteur débutant le sentiment d’un univers un peu cryptique. Pourtant, Peter David leur réserve pour le final bien des surprises détonantes.

X-Factor va devoir gérer, littéralement, l’Enfer sur Terre.
© Marvel - Panini Comics

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet ouvrage sur Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • X-Factor : La Fin – Par Peter David – Panini Comics
    2 juin 2014 23:15, par Marco Zanini

    Une publication très laborieuse tout au long de ses années, mais on sera finalement arrivé au bout !
    En tout cas, je reste admiratif devant le travail de Peter David sur cette série, notamment pour avoir aussi rapidement repris les rênes de son bébé après un AVC l’ayant laissé dans un état de paralysie important.
    Un monstre de travail dont on attend les prochains projets avec impatience : All-New X-Factor et un retour au source avec un personnage qu’il a créé en 92, Miguel O’Hara alias le Spider-Man 2099 !

    Répondre à ce message

  • C est la fin ? Tant mieux.J ai rien compris !

    Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD