XIII - T17 : L’Or de Maximilien - par Van Hamme & Vance - Dargaud

11 octobre 2005 0 commentaire
  • Depuis ce jour où un homme tatoué à la clavicule s'est échoué sur le bord d'une plage, près de 10 millions d'albums se sont vendus. Même si elle a beaucoup perdu en intensité, la série {XIII} n'en finit pas de surfer sur les vagues du succès... d'autant plus que l'identité du célèbre amnésique sera révélée au prochain épisode.

Réfugiés au Mexique, XIII et ses amis ont maintenant les trois montres en leur possession. Reste à résoudre l’énigme du message crypté. Betty, par une intuition géniale, les met sur la voie. Mais les 100.000 pesos or à l’effigie de Maximilien localisés, parviendront-ils au trésor avant d’être trahis, devancés ou éliminés ?

XIII, c’est un peu comme une gourmandise. C’est plus fort que soi, on voudrait arrêter mais on ne peut s’empêcher d’y regoûter. Surtout si près du but. Tenu en haleine depuis 1984, le lecteur parvient enfin à la veille du dénouement.
Clairement, depuis la parution du 13ème album, la série s’essouffle. De fausses pistes en rebondissements improbables, le scénario n’en finit pas de brinquebaler le lecteur qui s’épuise. Depuis Secret-Défense, l’intrigue est devenue anecdotique et tire en longueur. De poursuites et embuscades à travers le sud des États-Unis au retour pas très original au Costa Verde (Lâchez les chiens ! et Opération Montecristo), le héros ne se lasse pas d’échapper à la mort et à son destin : connaître, enfin, sa véritable identité. Qui est XIII ? Quel nom se cache sous ce numéro ? Espérons que le scénariste Jean Van Hamme saura clore avec brio son suspense car un dernier pied de nez serait plutôt malvenu.

Dans L’Or de Maximilien, Van Hamme prépare "le dernier round" : XIII et le général Carrington trouvent un début de réhabilitation aux yeux de la Maison Blanche, tandis que Giordino est sur le point d’être démasqué. Le scénariste belge recentre l’histoire sur ses personnages principaux en soldant l’affaire du trésor initié dans Trois montres d’argent. Histoire que tous les acteurs soient là pour le baisser de rideau, il ne peut s’empêcher de ressusciter Jessica laissée pour morte quelques temps auparavant.
Le dessin de William Vance est égal à lui-même : classique et efficace. L’auteur reste adepte des cadrages à hauteur d’homme uniquement de face ou de profil. Le dessinateur n’a pas caché son désir de poursuivre la "bd-culte" malgré l’arrêt de la participation de son complice.

À grand renfort d’opérations marketing, L’Or de Maximilien est annoncé comme l’avant-dernier album. Jean Van Hamme a été catégorique : il a décidé de passer la main. L’album Le Dernier Round prévu pour 2007 sera son dernier, promis juré. Mais XIII pourrait bien s’offrir une nouvelle vie sans son père géniteur. Si Vance est partant, on voit mal Dargaud refuser de nourrir une poule aux œufs d’or. Il faudra juste trouver un successeur à Van Hamme, ce qui est peut-être une gageure...

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?