XIII - le jeu événement d’Ubi Soft

4 décembre 2003 0 commentaire
  • "Vous êtes seul, amnésique, à la recherche de votre passé. Vos seuls indices: le chiffre XIII tatoué sur votre clavicule gauche et une mystérieuse clef. Accusé d'avoir assassiné le président des Etats-Unis, poursuivi par le FBI, des tueurs et l'armée... qui êtes-vous vraiment"? Le jeu vidéo inspiré de la série-culte de Jean Van Hamme et William Vance se base bien, vous l'aurez remarqué, sur la trame de celle-ci. Mais elle s'en dégage pour nous offrir une aventure originale, très prenante, à l'écriture multimedia très créative.


XIII - le jeu événement d'Ubi Soft"XIII", qui sort à la fois sur Xbox, Gamecube, PC et Playstation 2, était l’un des jeux les plus attendus de l’année. A la fois par la notoriété exceptionnelle de la série et par l’utilisation d’une technologie graphique récente, le "cell-shading". Celle-ci permet de donner à des images 3D des contours et des traits proches de ceux d’une planche de bande dessinée.

Le résultat est convaincant. Les amateurs de Vance ne retrouveront pas le XIII auquel ils sont habitués, mais l’esthétique est très respectueuse des origines BD du héros. Outre ce trait qui cerne personnages, décors et objets, on y trouve également des dialogues sonores soutenus par des phylactères, des onomatopées pour signaler des bruits et des cris, et des scènes intercalaires sous la forme de cases de bande dessinée. L’écriture multimedia de ces scènes est particulièrement réussie. Comme sont réussis les flash-backs en noir et blanc où la mémoire embrumée de XIII lui renvoie quelques images de scènes dramatiques. Aucun de ces effets n’est gratuit. Il s’en dégage une ambiance vraiment prenante.

Question jeu, le concept n’a rien d’original. C’est un "FPS", un "First Person Shooter". Le joueur "voit" comme s’il était le héros, en vision subjective. Ses mains apparaissent dans le bas de l’écran, tenant les armes avec lesquelles il va devoir tuer les nombreux adversaires qui lui tirent dessus. La maniabilité est excellente et l’ergonomie bien pensée (des cases BD apparaissent avec l’image des ennemis cachés qui menacent le héros). Mais c’est par la qualité du scénario que ce jeu se distingue de ses équivalents.


Le joueur participe à une vraie histoire, en une série de "missions" successives. Une trame linéaire, donc, mais au rythme soutenu, chaque phase d’action étant suivie d’une phase narrative rapide le replongeant face à de nouveaux dangers. Les types d’activités sont relativement variés pour ce type de jeu. A des missions de combat très stressantes succèdent parfois des missions plus calme où il faut, par exemple, chercher un objet ou agir avec discrétion pour éviter de donner l’alarme. Et XIII peut également utiliser une panoplie importante d’objets pour réussir ses missions.


Enfin, cerise sur le gâteau, le jeu peut se jouer à plusieurs en différents modes, et même en ligne pour ceux qui ont acquis le modem et disposent du haut débit.

Ubi Soft signe donc avec XIII l’une de ses meilleures réalisations, capable à la fois de séduire les amateurs de bande dessinée et les joueurs de jeux vidéo purs et durs.

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

XIII sur le site de la FNAC :PC, Playstation 2, GAME CUBE,XBOX

XIII - le site officiel

  Un commentaire ?