Yalla ! - Par Cayrol, Domon & Galdric - Casterman

3 novembre 2009 5
  • Malgré les préjugés, cette évocation de la vie de Sœur Emmanuelle est réalisée avec beaucoup de professionnalisme, d'intelligence et de sensibilité. Un très bel hommage, réellement instructif !

Le Caire. Dans l’un des immenses bidonvilles de la capitale égyptienne arrive une religieuse européenne de 60 ans, Sœur Emmanuelle, avec la ferme intention de s’y installer. L’entreprise aurait de quoi décourager les volontés les plus affirmées. Pas de dispensaire, pas d’eau, pas d’électricité…Ces familles de chiffonniers que l’on appelle les éboueurs du Caire vivent dans des conditions abominables, bien en dessous du seuil de pauvreté.

Mais c’est justement ce qui a motivé le projet inébranlable de cette femme de caractère : vivre ici parmi les oubliés, les réprouvés, les pauvres d’entre les pauvres, et leur consacrer le reste de son temps de vie, pour les aider de toutes ses forces. Le monde apprendra bientôt que des forces, Soeur Emmanuelle en a à revendre. Et que son énergie est capable de déplacer les montagnes…

Yalla ! - Par Cayrol, Domon & Galdric - Casterman

On se souvient de l’album Zidane inaugurant la collection Champion de vie initié par Sœur Emmanuelle elle-même. Il est bien sûr d’une grande justice que cette éternelle combattante pour les droits des plus démunis se voit ainsi reconnue au sein de cette institution. A la grande différence du premier tome, cette biographie est aussi intéressante que Zidane était médiocre.

On croit tout savoir de Sœur Emmanuelle, à un tel point qu’il semble ridicule de lui consacrer un album complet de 46 pages (tranchant avec les petites histoires présentées auparavant), mais cette petite boule d’énergie ne s’est pas faite du jour au lendemain, et dès les premières pages, on se retrouve happé par sa volonté hors du commun qui l’a conduite à intégrer ces chiffonniers (quel beau mot pour évoquer ces bidonvilles construit au milieu des décharges publiques) à plus de 60 ans.

De page en page, le récit se révèle aussi riche en sentiments que très bien construit. Toute la partie de sa vie antérieure au Caire n’est d’ailleurs explicitée qu’en fin d’album, lorsque la magie a opéré, et qu’on voudrait qu’elle perdure encore un peu. Que l’on soit croyant ou pas, quelle que soit sa foi, on ne peut rester sourd à cet appel d’humanité.

La vente de cet album se fait bien entendu au bénéfice d’Asmae, l’association de Sœur Emmanuelle.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC
Lire les premières pages de l’album

 
Participez à la discussion
5 Messages :