Yamada Kun & the 7 Witches T5 - Par Miki Yoshikawa - Delcourt Manga

26 février 2016 0 commentaire
  • Pour empêcher l’incendie du vieux bâtiment de l’école, prédit par une nouvelle sorcière, notre héros va devoir jouer de ses charmes féminins pour séduire le futur incendiaire ! Un nouveau tome très drôle pour une série simple et attachante.

Lorsqu’il entre au lycée, Yamada aspire à une vie d’étudiant ordinaire mais sa réputation de mauvais garçon le rattrape et il se retrouve rapidement mis à l’écart. Cependant sa vie change du tout au tout lorsqu’il trébuche dans les escaliers sur Urara, la meilleure élève de l’école, elle aussi sans ami.

C’est le début d’une sympathique relation entre deux cas sociaux, mais surtout l’ouverture sur un monde surnaturel ! En effet Yamada et Urara découvrent rapidement qu’ils peuvent échanger leur corps en s’embrassant, et qu’il existerait sept « sorcières » dans leur école, chacune ayant un pouvoir distinct et s’activant tous par un baiser ! Tandis que Yamada se retrouve lui avec la capacité de copier le pouvoir d’une sorcière… en l’embrassant bien sûr.

Yamada Kun & the 7 Witches T5 - Par Miki Yoshikawa - Delcourt Manga
Meiko au pouvoir de télépathie leur donne un coup de main
© 2012 Miki Yoshikawa / KODANSHA / Delcourt Manga

De quiproquos à situations embarrassantes, placés sous le prisme des premiers émois amoureux et de l’ambivalence sexuel, notre héros finit par rassembler une petite troupe autour de lui, composée de camarades dans le secret et de trois sorcières pour le moment, avec comme pouvoir : l’échange de corps, faire tomber les gens amoureux de soi et la télépathie.

Ce cinquième tome propose la seconde et dernière partie de l’intrigue qui introduit la quatrième sorcière de la série, Maria, qui voit l’avenir en embrassant quelqu’un. Cette dernière n’est plus venue en cours depuis qu’elle a eu la vision de l’incendie du vieux bâtiment pour lequel elle va être accusée.

Evidemment nos héros vont se mobiliser pour empêcher cette catastrophe, Tout d’abord en réalisant des expériences avec Yamada qui a copié le pouvoir de clairvoyance de Maria, un passage désormais classique où Yamada joue les cobayes pour son malheur et notre plaisir.

Puis vient le plat principal, la découverte de l’incendiaire, un élève, et le plan pour éviter la catastrophe : l’empêcher de faire une déclaration d’amoureux à Urara tout en lui donnant un rendez-vous pour l’éloigner du bâtiment… et bien entendu c’est Yamada qui s’y colle en échangeant son corps avec celui d’Urara !

La mécanique bien huilée de la série continue d’agréable fonctionner : du comique de situations bon enfant construit autour des pouvoirs des sorcières et de la maladresse de Yamada, héros bourru et au grand cœur, spécialiste en baston… qui passe son temps à embrasser aussi bien garçon que fille, lorsqu’il ne joue pas le rôle d’une banale lycéenne, dont les attitudes clichés provoquent l’hilarité, tant notre héros se persuade d’avoir parfaitement cerné ce qu’est la féminité.

Une petite série sans prétention mais qui « fait le job » comme on dit, grâce au talent de Miki Yoshikawa. Une mangaka parfaitement à l’aise dans ce registre, au trait rond et vivant, qui possède un indéniable sens du rythme et du découpage, et donne vie à une sympathique brochette de personnages, aussi drôles qu’attachants.

Plan A : un baiser volé !
© 2012 Miki Yoshikawa / KODANSHA / Delcourt Manga
Plan B : se faire passer pour une fille
© 2012 Miki Yoshikawa / KODANSHA / Delcourt Manga

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Yamada Kun & the 7 witches T5. Par Miki Yoshikawa. Traduction Akinori Matsumoto. Delcourt Manga, collection "Shonen". Sortie le 3 février 2016. 192 pages. 6,99 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Yamada Kun & the 7 witches sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique des tomes 2 & 3.

  Un commentaire ?