Newsletter ActuaBD

Zero pour l’éternité T1 - Par Naoki Hyakuta et Souichi Sumoto - Akata Delcourt

  • Qui était vraiment Kyûzô Miyabe, mort en tant que kamikaze à la toute fin de la Seconde Guerre Mondiale? C'est ce passé trouble et mystérieux que nous propose d'explorer Zero pour l'éternité!

Kentarô, étudiant désœuvré, est invité par sa sœur à entreprendre des recherches sur Kyûzô Miyabe, dont ils viennent d’apprendre qu’il était leur vrai grand-père, mort avant la naissance de leur mère. À travers le parcours de cet aïeul, les deux jeunes gens s’interrogent sur le phénomène des kamikazes à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, le terme de kamikaze étant aujourd’hui associé au terrorisme. De lectures en témoignages, le fantôme de Kyûzô est convoqué dans le manga, et hante peu à peu l’imaginaire de Kentarô.

Cette série en cinq volumes, adaptée d’un roman de Naoki Hyakuta, grand succès au Japon, propose un sujet intéressant et des éléments historiques clairement introduits. Des éléments de contextualisation présentés en fin de volume forment en outre un judicieux dossier.

La petite histoire - un grand-père à la réputation de trouillard veillant à toujours se tenir loin des combats - permet d’appréhender la Grande et se montre suffisamment énigmatique et originale pour susciter la curiosité du lecteur. Cependant le récit avance lentement et manque un peu de nervosité, jusqu’à une fin du volume, elle intense et émouvante.

Le trait de Souchi Sumoto, un peu fade pour la partie consacrée au présent, prend une réelle épaisseur lors de la représentation des événements passés. Surtout, mise en scène et mise en images des vols et des avions constituent indéniablement le point fort de Zero pour l’éternité.

Zero pour l'éternité T1 - Par Naoki Hyakuta et Souichi Sumoto - Akata Delcourt
Zero pour l’éternité - Par Naoki Hyakuta et Souichi Sumoto - Akata Delcourt
EIEN NO ZERO © 2010 by Naoki Hyakuta, Souichi Sumoto / FUTABASHA PUBLISHERS LTD., Tokyo

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Très bonne découverte que ce premier long témoignage sur l’une des périodes les plus troublées de l’Histoire mondiale, et plus particulièrement celle du Japon. Beaucoup d’émotions différentes se font ressentir à travers ce premier tome, alors que le message de base s’adresse avant tout à un public japonais subissant plus de cinquante ans après les faits l’impact qu’eût la seconde guerre mondiale sur leur nation. Et je trouve formidable en tant que lecteur occidental, le fait de pouvoir se laisser ainsi emporter par les souvenirs d’un homme aussi meurtri et dans lesquels se mêlent sens de l’honneur et fierté exacerbée pour essayer de dépeindre ce qui pouvait se cacher derrière ce sentiment de patriotisme extrême qui terrifia tout le Pacifique.

    Le sentiment d’identification est aussi très fort et rend l’immersion d’autant plus efficace, grâce au ton assez détaché et presque indifférent qu’affichera le héros avant de, tout comme le lecteur, plonger de plus en plus profondément dans les méandres d’une Histoire.

    Je ne pense pas qu’un individu non-japonais puisse pleinement absorber toute la force que cherche à déployer l’auteur dans son propos, mais sans nul doute, quelque chose se passe à la lecture, ne laisse pas indifférent et tout comme le héros en fin de volume fait naître un regain d’intérêt et d’envie d’explorer les nombreuses zones d’ombre en suspens qui parsèment l’existence du kamikaze dont il est question.

    Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD