Zidrou reprend "Léonard" en bon père de famille

26 mai 2017 0 commentaire
  • Déjà le second tome de "Léonard" scénarisé par Zidrou, et cette reprise dépasse nos espérances : excellente symbiose avec le dessin de Turk, respect de la série, tout en la faisant évoluer. Ici, Léonard devient tout simplement... papa !

On s’en souvient, l’expérimenté Zidrou s’était aventuré en 2015 à la reprise de séries fétiches du Lombard : Ric Hochet, Chlorophylle... suivi de Clifton en 2016 ! Bien lui a pris, car cette dernière reprise avait été entre autres à la hauteur de nos attentes : excellente maîtrise du sujet, humour et action, favorisant ainsi le come-back de Turk qui en avait abandonné la dessin à Bédu trente ans auparavant.

Dans la foulée de cette réussite, Zidrou a repris également le scénario de Léonard, toujours avec Turk au dessin. Après un premier album en 2016, le scénariste aux multiples casquettes a imaginé un nouveau et étonnant ressort narratif pour ce 48e tome du célèbre génie : en faire un papa poule !

Zidrou reprend "Léonard" en bon père de famille

En effet, il Signore Léonard souffrirait de n’avoir jamais eu d’enfants ! S’il a pratiquement tout inventé, notre génie n’a en effet pas été fichu d’avoir le moindre descendant. Bien sûr, il y a Basile, son disciple bien aimé et souffre-douleur préféré. Bien sûr, il ne manque pas de bambins dans le quartier dont il peut s’occuper. Les mamans du voisinage ne manquent d’ailleurs pas de solliciter ses talents créatifs. Mais, pas de rejeton bien à lui !

Il lui faut donc trouver, sinon inventer la mère idéale... Et d’abord et surtout apprendre comment on fait des bébés ! Mais, à son âge, le mieux n’est-il pas d’adopter des marmots déjà tout faits ? Sitôt dit, sitôt fait ! Commence ainsi pour notre génie, l’apprentissage du rôle difficile de père de famille, doublé de celui de maître d’une savoureuse école des fans...

Zidrou innove donc en proposant une thématique centrale à ce 48e tome, un fil rouge qui apporte de la fraîcheur à une série déjà bien implantée, mais aussi un peu de gravité en abordant les raisons qui ont poussé cette orpheline sur les routes.

Pour autant, le scénariste, qui signe ici son troisième tome avec Turk, maîtrise de mieux en mieux le graphisme du dessinateur. Les gags paraissent ciselés pour ce dernier, catalysant l’humour en général, et en particulier, le comique de situation grâce à des personnages hauts en couleurs.

Bref, un album des plus réussis, qui contentera également les fans historique de la série, car Zidrou a parfaitement apprivoisé les schémas posés par Bob de Groot. Mais, avec Turk, les deux auteurs au diapason parviennent à rajouter une part de sensibilité, bien dosé avec l’humour, ce qui redonne un nouveau souffle à l’ensemble.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?