Zone Rouge T 2 : Monte Carlo 56 - Par Philippe Pinard et Olivier Dauger – Editions Paquet

21 septembre 2013 0 commentaire
  • Suite et fin, dans ce 2e volume, de l'affrontement entre Porsche et Citroën. Au-delà de la confrontation entre deux systèmes très différents la Porsche et sa propulsion arrière et la DS avec la traction avant ,et une suspension révolutionnaire, le récit de Philippe Pinard nous fait le portrait d’une ambition démesurée.

Laurent, jeune vendeur chez Citroën, pilote amateur particulièrement doué, rêve d’une carrière de professionnel. Pour cela, il entend utiliser tous les moyens pour atteindre son but : gagner l’édition 1956 du rallye de Monte Carlo.

Séduction, trahison, compétition farouche... Le jeune homme va finalement rejoindre l’écurie Porsche, rompre avec ses amis, séduire la fille du constructeur pour assurer sa réussite. Il se retrouvera ainsi opposé à Richard, son complice des premiers jours. La rivalité entre les deux hommes sur fond de duel entre les deux marques les plus prestigieuses du moment, trouve son issue dans un face à face trépidant sur les routes du célèbre rallye.

Zone Rouge T 2 : Monte Carlo 56 - Par Philippe Pinard et Olivier Dauger – Editions Paquet

Si le scénario de ce diptyque n’est pas très original, l’ensemble répond avec efficacité aux lois du genre. Intrigue relativement simple mais réaliste, graphisme fortement imprégné par l’esprit de ligne, de précision et de justesse dans le traitement des bolides et références à l’actualité (ici la France des années 1950/1960)... L’influence de la série culte Michel Vaillant est aisément perceptible, aussi bien dans la narration que dans le dessin de ce second volume qui confirme les impressions du premier tome. Loin d’être une pâle copie de la série emblématique, Zone Rouge possède ce charme un peu kitch des séries sportives qui firent naguère le succès de l’hebdomadaire Tintin.

L’aventure de Laurent Beaumont se lit avec plaisir ; elle séduira à coup sûr autant les passionnés de courses que les nostalgiques de la série de Jean Graton.. Si certains dialogues sont parfois un peu caricaturaux ou trop bavards l’ensemble fonctionne comme une mécanique parfaitement huilée aidé en cela par la qualité des albums.

Saluons donc la qualité de réalisation des livres produit par l’éditeur. Une belle mise en valeur du travail des auteurs et notamment d’Olivier Dauger dont le graphisme soigné et maitrisé sert avec justesse le propos et le contexte très « fifties » de cette histoire.

Encore une belle contribution à Calandre, la collection dédiée à l’automobile des éditions Paquet. À découvrir le pied au plancher.

Voir en ligne : Lire la chronique du premier tome

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

© Illustrations Philippe Pinard & Olivier Dauger– Editions Paquet 2013.

Commander ce livre chez
Amazon

ou
à la FNAC

  Un commentaire ?