Zoo le Mag n°15 : (r)entrée gratuite !

9 octobre 2008 0 commentaire
  • Disponible en téléchargement et en version papier Zoo le mag poursuit son implantation dans le paysage assez chahuté des revues généralistes de bandes dessinées. En conciliant astucieusement érudition et éclectisme cette revue s’assure un certain succès aussi bien par la qualité de ses articles que sa diffusion de plus en plus large.

Avec une longue interview de Patrice Pellerin, Zoo revient sur la série phare de l’auteur de L’Épervier. À l’occasion de la sortie de son nouvel album, le dessinateur brestois a reçu Olivier Thierry . Par delà la présentation du septième tome d’une des meilleures séries historiques du moment, cet entretien permet aussi de mieux connaître et apprécier le travail de cet auteur discret et minutieux.

Soucieux de coller à l’actualité de cette rentrée, le magazine fait le tour des principales publications du moment : la réédition des Naufragés du temps nous est replacée dans son contexte par Didier Pasamonik, le nouveau Baker Street y est présenté par son dessinateur Nicolas Barral sous le feu des questions irrévérencieuses de Thierry Lemaire, le phénomène Mutafukaz n’a pas échappé à Julie Bordenave qui nous en critique le dernier opus et même le Génie des Alpages y est décortiqué par Jérôme Briot.

On s’attardera sur le traitement particulier du Sfar de la rentrée (Le petit prince, mais qui l’ignore à cette heure ?). Kamil Plejwaltzsky va bien au delà du service de presse complaisant en se livrant à une analyse pointue et passionnante, fort bien argumentée du phénomène éditorial du moment dans un article nourri d’infos et titré : Faux et usage de faux à propos du Petit Prince par Joann Sfar. À savourer en dessinant un mouton !

Si on ne peut éviter la couverture de la sortie du film Hellboy 2 ou du festival Festiblog, le lecteur curieux appréciera aussi la rencontre que le magazine propose avec Jacques Lalloz, travailleur de l’ombre puisque... traducteur de manga ! On découvrira avec intérêt l’actualité des petits éditeurs grâce à Jean-Philippe Renoux.

Fort d’un tirage de 92 000 exemplaires, d’une solide équipe rédactionnelle le premier culturel BD gratuit s’affranchit d’une maquette sobre (presque austère) mais au final assez convaincante et plutôt efficace pour nous livrer un numéro bourré d’infos et qui offre une couverture large et très complète du paysage BD de ce début d’automne.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Zoo le mag est disponible gratuitement dans les librairies spécialisées, espaces culturels Leclerc, Fnac, Virgin etc..et en téléchargement.

  Un commentaire ?