dBD #140 : Angoulême, mais pas que !

24 janvier 2020 0 commentaire
  • Mauvaise nouvelle : il faut encore attendre une semaine avant Angoulême. Bonne nouvelle : pour récompenser la patience de ses lecteurs, dBD a concocté un numéro 140 aux couleurs du Festival. Avec une couverture signée Blutch, qui, avec son frère Robber, continue d’offrir une nouvelle jeunesse aux Tif et Tondu de Fernand Dineur.

Mais où est Kiki ?, un roman de Tif et Tondu, c’est donc une affaire familiale, comme l’était, en 2018, L’Antiquaire sauvage : un bouquin à quatre mains complices. De Robber ou de Blutch, qui est Tif, qui est Tondu ? Quelques éléments de réponse sont disséminés dans ce numéro…

Numéro placé sous le signe d’Angoulême, donc, et qui soigne son entrée dans « l’année de la BD » en publiant une longue interview de Pierre Lungheretti, directeur général de la Cité de la BD, qui est loin d’être étranger au projet annoncé par le ministre de la Culture Franck Riester. Où l’on apprend tout de même que le budget de l’initiative n’a pas encore été finalisé… Bien que cent cinquante évènements aient déjà été annoncés en France comme en outre-mer.

Qui dit Angoulême dit également Trondheim, dont les œuvres font l’objet d’une exposition cette année à la Cité de la BD : Lewis Trondheim fait des histoires . Le dessinateur aux 180 albums (rien que cela !) ne compte pas s’arrêter là, et publie après six années d’absence un nouveau tome de la série Donjons, avec Joann Sfar. Ils lancent en outre Donjon Antipodes, une nouvelle saga qui se déroule 10 000 ans avant la série Donjon Zénith. Dans dBD, l’auteur de Lapinot, de Ralph Azam ou encore des Petits riens aborde pêle-mêle de sa relation avec Sfar, avec Boulet, et la santé de la maison d’édition dont il est un des cofondateurs, l’Association.

Comment ? Rumiko Takahashi, présidente du Festival d’Angoulême cette année, sera donc absente de ce numéro spécial Angoulême ? N’ayez crainte : l’autrice Elsa Brant revient sur la relation au travail de la mangaka japonaise, à l’origine de Maison Ikkoku ou de Ranma ½ . Elsa Brant, qui publie chez Kana Par le pouvoir des dessins animés, se remémore avoir « fondu en larmes » lorsqu’elle a appris que sa dessinatrice de cœur avait passé, l’année dernière, le premier tour des sélections du Grand Prix d’Angoulême…

Mais comme il n’y a pas qu’Angoulême, quelques pages plus loin, c’est Homs, le dessinateur -avec Zidrou au scénario- de Shi, dont le tome 4 paraît en ce moment, qui revient sur son parcours. Et notamment son travail sur l’adaptation en BD des romans à (grand) succès Millénium . Avant de céder la parole à Philippe Peter et sa rétrospective-portrait de Robert Kirkman, génial scénariste de The Walking Dead, qui avait pris le monde de court en annonçant en juillet dernier l’arrêt de la série…

Bref : Angoulême, Angoulême et encore Angoulême, mais pas que !

(par Pierre GARRIGUES)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

dBD, numéro 140 - 100 pages - 07/02/2020 - 8€90

Lisez dans nos pages le dossier consacré à la série Donjon :
Trondheim & Sfar reviennent à leur "Donjon"

  Un commentaire ?