dBD n° 139 : Druillet, toujours là ! Les autres, aussi !

9 décembre 2019 0 commentaire
  • Dans ce dernier numéro de l’année, dBD balance entre nostalgie et nouveautés !

Phlippe Druillet passerait-il la main ? Oui et non ! En confiant la poursuite de son héros aux yeux rouges à de jeunes auteurs presque inconnus, le père de Lone Sloane conserve un œil vigilant et bienveillant, en assurant un passage de relais original tout en préservant l’esprit de son travail. Dans le long entretien accordé à Frédéric Bosser Xavier Cazaux-Zago et Dimitri Avramoglou, le maître ne se révèlent pas avares en anecdotes et détails à propos de la genèse de cet album à paraître début janvier. Le voyou de l’espace le plus célèbre de la BD franco-belge est donc de retour !

Outre une couverture sublime qui donne le ton, les premières images qui illustrent l’article restituent la magie d’un univers qui, depuis près de quarante ans conserve tout son pouvoir de fascination et de séduction. Avec ce numéro double et la mise en avant de Babel, nouvel opus des aventures de Sloane, la revue se fait aussi l’écho d’une actualité éditoriale concentrée sur le recyclage de séries emblématiques des années 70-80.

Quelques pages plus loin, retour sur les années Métal avec le dessinateur argentin, Juan Gimenez, créateur - avec l’incontournable Jodorowsky - de la Caste des Métas- Barons. Dans cet entretien, il revient sur son itinéraire, un chemin qui à l’époque était loin d’être tout tracé.

Impossible d’échapper, ici comme ailleurs au retour de Blueberry dont la reprise par le duo Sfar-Blain fait figure d’événement dans le microcosme du 9e Art. À l’interview du nouveau dessinateur d’Amertume Apache, le lecteur sceptique devant la déferlante médiatique qui accompagne la sortie de cet album préférera se reporter aux 5 bonnes raisons de lire - ou pas - les nouvelles aventures du Lieutenant !

Les Chevaliers du ciel, autres héros emblématiques des années 1960 / 1970 sont également au sommaire de ce numéro placé sous le sceau de la nostalgie. Philippe Peter revient sur les mésaventures éditoriales d’une série qui, de reprises en adaptation plus ou moins réussies, de changements d’éditeurs en valse de dessinateurs demeure toujours présente dans les bacs. Le véritable exploit des célèbres aviateurs n’est-il pas là ? Soixante ans plus tard, Tanguy et Laverdure n’en finissent donc pas de renaître !

Il ne faudrait toutefois pas réduire ce numéro à une simple compilation nostalgique ! dBD revient sur quelques-unes des sorties de l’année parfois passées sous les radars à travers de généreux portraits de leurs auteurs. Jérémie Moreau, Alfred, Georges Bess, David Lopez et Boidon Yerlès sont au rendez-vous de ces « séances de rattrapage » bienvenues et surtout bien nécessaires !

Y a pas que la nostalgie, dans la vie !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

dBD n°139 Décembre-Janvier, en vente partout, 10 €.

  Un commentaire ?