dBD n°1 - Avril 2006

22 avril 2006 0 commentaire
  • Pour une sombre [histoire de copyright->http://www.actuabd.com/breve.php3?id_breve=1457] le titre "BullDozer" a disparu. "dBD" renaît de ses cendres mais ressemble plus à BullDozer qu'à DBD. C'est subtil mais le principal et le plus important se trouvent à l'intérieur du magazine.

dBD et Bo-Doï ont quelques points communs ce mois-ci, actualité oblige. Joann Sfar fait la une du titre et a accordé une longue interview (en deux fois) à Frédéric Bosser. Il évoque en long et en large La Vallée des Merveilles (Dargaud) et avoue "qu’en général, ses personnages sont plutôt compliqués, avec de fortes interrogations existentielles. Là, il voulait un monsieur "Tout le monde" pour changer et pour raconter la vie d’un mec normal." Sincère, il reconnaît que "cela marche plutôt bien pour lui en terme de ventes de livres." "Faire le "couillon", c’est vraiment histoire de ne pas me prendre au sérieux. J’ai déjà les chevilles qui enflent suffisamment ! Il y a deux jours, je n’ai eu que deux demandes lors d’une dédicace dans une librairie parisienne... Cela m’a remis à ma place !"

Outre les classiques chroniques d’albums franco-belges, de comics et de mangas, dBD a interrogé David Lloyd. Le dessinateur de V pour Vendetta a été très impressionné par le film de James McTeigue. "Ce qui m’a le plus marqué, c’est la ressemblance frappante entre des scènes de la bande dessinée - qui m’ont demandé un travail minutieux - et leur transposition sur pellicule avec une réelle volonté de fidélité tant dans le rendu su mouvement que dans celui des effets. (...) Si vous acceptez le postulat selon lequel l’adaptation cinématographique d’une œuvre originale peut être différente mais pas forcément moins forte, vous avez toutes les chances d’être impressionné comme je l’ai été..."

Le grand Marcel Gotlib évoque la génèse de sa p’tite bête à bon dieu à l’occasion de la sortie du livre-DVD La Coccinelle de Gotlib édité par Seven 7, tandis que Bernard Yslaire défend, face à un Frédric Bosser peu convaincu, son dernier album Le Ciel au dessus de Bruxelles.

Les protagonistes des Brigades du Tigre, Jérôme Cornuau son réalisateur, Xavier Dorison et Fabien Nury, les scénaristes du film et de la BD et enfin Jean-Yves Delitte, le dessinateur abordent les difficultés de l’adaptation littéraire au cinéma.

A quelques semaine de "l’événement Derib", la parution du 20ème et dernier opus de la saga Buddy Longway, l’auteur suisse livre une passionnante interview sur sa carrière, son métier et sa vision de la bande dessinée.

A part le titre, rien de changé dans la forme de ce magazine qui se place de plus en plus comme une alternative presse de qualité (les prépublications en moins) face à l’incontournable Bo-Doï.

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?