dBD n°152 : Politique en bulles.

3 avril 2021 0
  • « Tout est politique » le vieux slogan soixante-huitard est-il toujours d’actualité? Et alors pourquoi la BD échapperait-t-elle à cette formule?

Si Frédéric Bosser répond à la question dans son billet d’humeur au regard des nombreuses publications de ces dernières semaines. Le sommaire de la revue vient accréditer un propos qui bouscule aussi bien les clichés attachés au monde des bulles qu’à celui de la politique.

Si on trouve dans les origines du nationalisme corse des relations parfois troubles aux traditions, au fameux codes d’honneur et au banditisme, on sait aussi que l’action des militants de la cause relève aussi d’un combat politique fortement revendiqué. La journaliste Hélène Constanty dévoile les liens entre politique corruption et grande délinquance dans un épais roman graphique à paraître chez Dargaud. Elle en dévoile ici la genèse et les objectifs.

Fukushima (Glénat) , l’accident nucléaire dont Bertrand Galic et Roger Vidal racontent la dramatique épopée, ne se résume-t-il qu’à une simple catastrophe ? Si elle n’est pas directement militante ou partisane, cette chronique d’un accident sans fin (sous-titre de l’album) pointe aussi les insuffisances et les erreurs humaines qui ont conduit au sinistre. Toutefois il est permis de penser qu’au delà des anecdotes subsistent sans doute des responsabilités au plus haut niveau. Des choix stratégiques et/ou économiques résultent de choix de société qui ne sont pas sans engager certains responsables nippons.

La situation de nos « vieux » dans les EPHAD et la manière dont certains d’entre eux la vivent n’est pas indépendante d’options faites en matière de santé et de gestion du « troisième âge ». Derrière la formule politiquement correcte se cachent des destins et des individus qui refusent de ne plus avoir droit au rêve ou à l’utopie. Dans son ouvrage, Le Plongeon (Grand Angle-Bamboo) Séverine Vidal tente modestement de faire bouger les lignes sur ce terrain là, aussi.

En revenant sur les origines de Largo (La fortune des Winczlav, Dupuis)Jean Van Hamme et Philippe Berthet nous invitent à revisiter une bonne partie de l’histoire du vingtième siècle. De 1845 aux années 1992, la généalogie du milliardaire le plus célèbre de la franco belge traverse les grandes turbulences d’une Europe Centrale bouleversée et d’une Amérique en plein développement en alternant scènes d’action et contexte historique, géographique et.. politique !

Les choix d’un éditeur sont-ils politiques, philosophiques ? Quoi qu’il en soit (ou quoiqu’il en coûte ?) ils résultent toujours d’options d’envies, de coups de cœur mais aussi d’une certaine vision du monde, des hommes et des idées. C’est ce qui transparaît dans les propos de Thierry Laroche à travers son témoignage de son travail à la tête du secteur BD chez Gallimard. Des choix et des décisions qui, comme en politique, ne sont pas sans risque ou désillusion !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

dBD avril 2021, n°152, en vente partout 8,90 €

  Un commentaire ?