Presse & Fanzines

dBD n°168 : Tardi et les partisans...

Par Patrice Gentilhomme le 14 novembre 2022                      Lien  
Partisan d’une bande dessinée de qualité, porteuse de sens, nul doute que le père d’Adèle Blanc-Sec soit de ceux qui, par leur action, ont contribué à donner ses lettres de noblesses au neuvième art.

La conclusion de cette saga dont le premier album est parue en... 1976, fait la couverture de ce numéro de novembre. Pour les détails de cette aventure éditoriale si singulière, on se reportera à la généreuse interview accordée à Frédéric Bosser. Partisan, Tardi n’est pas le seul, en témoigne le contenu du magazine riche et documenté.

Ersin Karabulut, partisan de la liberté, dévoile sa démarche artistique constituant un moyen de comprendre les soubresauts et les tourments de la société turque à l’heure de la gouvernance d’Erdogan. La parution de son troisième album, Journal inquiet d’Istanbul chez Dargaud, est l’occasion de présenter son travail à Jean-Samuel Kriegk.

Blutch, fait son retour avec La Mer à boire, dans lequel ce créateur à la démarche originale se livre dans le bel entretien qu’il a livré à Frédéric Bosser.

Que dire encore qui n’a pas déjà été dit sur Alexandre Dumas ? Parler de son père semble répondre Salva Rubio à Géant vert dans l’article consacré à son dernier livre, Le Premier Dumas édité chez Glénat. Étrange saga revenant sur le géniteur de l’auteur des Trois Mousquetaires, personnage méconnu aux secrets intéressants. Une des histoires les plus importantes de sa carrière si l’on en croit son auteur.

Philippe Peter lui, a choisi de revenir le parcours particulier d’auteurs encore éloignés des projecteurs : Monier et Gaet’s. Avec la série RIP publiée chezPetit à petit, ces deux-là nous offrent une histoire très sombre où la narration et la mise en images rivalisent de maîtrise. Un coup de projecteur justifié !

Pas de doute, les rédacteurs de dBD remplissent, une fois de plus, leur rôle de prescripteur (80 albums chroniqués), de défricheurs de talents, de médiateurs... Bref, de partisans !

dBD n°168 : Tardi et les partisans...

Coup double pour dBD en cette rentrée avec la publication d’un hors série spécial Hugo Pratt. S’entourant de bons connaisseurs du sujet parmi lesquels Michel Pierre, Jean-Claude Guilbert... Dominique Petitfaux a rassemblé dans ce numéro de nombreux documents et témoignages, parfois inédits. Comme cette histoire oubliée depuis 1958 : Conrad le Loup ! À l’heure où les aventures de Corto Maltese se retrouvent en tête de gondole au rythme des adaptations signées Ruben Pellejero, Juan Diaz Canales ou Bastien Vives, il n’est sans doute pas inutile de revenir aux fondamentaux ! Choix de titre pour les albums, évolution des couvertures ou mythe des héroïnes blondes sont quelques-unes des entrées privilégiées par les auteurs de cet épais dossier qui ne manquera de séduire les amateurs désireux d’aller « toujours un peu plus loin ».

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

dBD n°168, novembre, en vente partout 8,90€

dBD HS n°24, Hugo Pratt en vente partout 12 €

🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
PAR Patrice Gentilhomme  
A LIRE AUSSI  
Presse & Fanzines  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD