dBD n°22 : du Bleu à l’horizon !

7 avril 2008 2 commentaires
  • Encore un numéro complet et riche pour ce nouveau dBD de printemps dont la dominante pourrait se décliner en nuances de bleu.

Bleu marine, c’est d’abord la couleur privilégiée de Loustal à l’honneur sous une magnifique couverture délicieusement kitch et exotique. L’actualité de l’auteur de Cœur de sables se concentre autour de la belle exposition qui lui est consacrée à Cherbourg. Rencontre, on ne peut plus opportune puisque consacrant un dessinateur dont l’œuvre est sans cesse traversée par le voyage, la mer et de grands ciels vides et...bleus. Une occasion de revenir sur l’œuvre du maître en découvrant ses œuvres dans son atelier .

Bleu c’est aussi la couleur du lotus le plus cher au cœur des Tintinophiles. L’album mythique fait encore parler de lui ! Si l’on en croit Roger Faligot, spécialiste de l’histoire des services de renseignements interrogé par Brieg F.Haslé, Tchang Tchong-Jen sympathisant du Parti communiste chinois aurait pu influencer Hergé (à son insu !) à travers l’aide qu’il lui aurait fourni lors de la réalisation du célèbre album. Hergé manipulé par le PC chinois ? Il fallait oser ! Si le scoop publié par dBd confirme des choses déjà lues ou entendues ailleurs (la signification des banderoles illustrant certaines vignettes, par exemple), il suscite néanmoins quelques interrogations qui restent pour l’instant… sans réponse !
Prochain épisode : la Castafiore, agent de la Stasi ?

Des bleus au corps et… à l’âme, c’est le triste quotidien de Claire, la jeune policière de Cellule Poison. A l’occasion de la sortie du troisième épisode de cette série singulière, Frédéric Bosser a rencontré son auteur Laurent Astier. Sur fond de prostitution et de traite des filles de l’Est, cette histoire policière au rythme et au graphisme efficace ne passe pas inaperçue, tout en s’accommodant des charmes de la bichromie et du bleu ...électrique.

Bleu horizon, c’est évidemment une couleur qui évoque irrésistiblement 1914-1918, période magistralement illustrée par Igor Kordey, dessinateur (entre autres !) du Cœur des batailles et de l’histoire secrète.. Réduire cet auteur prolifique et talentueux à ces seules séries serait dérisoire et c’est l’un des mérites de cette rencontre de nous faire appréhender la richesse de la palette d’un auteur qui ne mâche pas ses mots.

Des bleus Maryse et JF Charles ? Sûrement pas, ce couple (en BD comme à la ville !) traverse le paysage BD depuis près de trente ans et a su construire au fil du temps une œuvre forte, singulière et parfaitement cohérente. Ce tandem plutôt discret et sympathique est à l’origine de nombreuses séries à succès et de grande qualité. La rubrique Abécédaire qui leur est consacrée permet de revenir sur l’œuvre des auteurs des Pionniers du Nouveau Monde, India Dreams ou plus récemment War and Dreams. Une belle rencontre, comme sait si bien nous les faire partager ce magazine.

Dans un univers éditorial toujours aussi dense et saturé, dBd reste donc bien l’un des moyens les plus sûrs pour le lecteur d’éviter de n’y voir que.. du bleu !

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

dBD d’avril en vente dans tous les kiosques au prix de 8,90 €.

dBD sur le web.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Vous oubliez de dire une chose : le prix de DBD est tout simplement prohibitif.

    Répondre à ce message

    • Répondu par François Pincemi le 9 avril 2008 à  22:19 :

      que l’on trouve dans plusieurs revues gratuites d’actu-BD, comme Canal BD, BD Cafmag et le petit nouveau qui fait du bruit, ZOO ! Et j’oublie BoDoï qui publie en plus des BD !!

      Répondre à ce message