dBD n°70 : les héros ne meurent jamais !

16 février 2013 0
  • Même pas mort! Une expression qui pourrait aussi bien s'appliquer au groom le plus connu de la BD franco belge qu'au non moins célèbre festival charentais. Deux sujets que dBD a choisi de placer en une de son numéro de février.

Comment y échapper ? Le plus ancien des personnages encore en activité a 75 ans cette année et est toujours vert, pardon rouge ! Né sous l’impulsion d’imprimeurs belges celui-ci est devenu mythique, a traversé les modes et le temps, a épuisé une demi-douzaine de dessinateurs tout en traversant les mers et les continents. Il continue encore aujourd’hui de faire les beaux jours d’un des derniers grands hebdomadaires de bande dessinée encore en activité.

Frédéric Bosser ne pouvait donc pas manquer de revenir sur l’itinéraire de ce personnage culte à travers une large enquête. Laissant de côté la nostalgie, le chroniqueur insiste sur l’extraordinaire modernité de notre gamin septuagénaire. Tout en restant fidèle à un certain esprit Spirou a su évoluer, s’adapter, se transformer pour être toujours là ! Au détour d’une interview de ses actuels géniteurs (Yoann et Vehlmann) on reste rassuré sur les "fondamentaux" du personnage "on ne franchira pas la ligne rouge" confie Yoann à propos d’une éventuelle révélation sur la sexualité du groom ! En revanche Spirou s’apprête à investir les écrans : le petit est adapté en dessin animé depuis l’automne dernier et on annonce l’arrivée du grand sur tablette tactile grâce à l’application Spirou Z.

Tout comme le gentil groom le festival d’Angoulême réussit à surmonter ses difficultés pour être au rendez-vous de janvier. Quarante ans que ça dure !
Tel le phénix le festival charentais semble renaître de ses cendres ou plutôt des braises sur lesquelles certains s’employèrent à souffler, non parfois sans arrièreds-pensées ! Malgré les péripéties et les difficultés, le festival s’obstine à demeurer insubmersible. En revenant sur les différentes péripéties qui ont jalonné ces quatre décennies, Philippe Peter rassemble tout un pan de l’histoire de la BD dont l’épopée charentaise reste désormais indissociable pour le meilleur comme pour le pire ! Une enquête riche en illustrations et documents d’époque !

Mezzo et Pirus (Le Roi des mouches T3 Glénat) ; Virginie Augustin (Alim le tanneur, Glénat T1) Arnaud Le Gouëfflec (J’aurai ta peau Dominique A, Glénat) complètent ce numéro.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

dBD n°70 en vente partout 8,90€

  Un commentaire ?