dBD plébiscite le retour de Sky-Doll

15 juillet 2016 0 commentaire
  • Si le retour de la série de Sky Doll est l'un des principaux événements du moment, l'actualité éditoriale reste encore très riche, comme en témoigne deux titres de la presse BD.

Avec l’été, la rédaction de dBD a mis les bouchées doubles pour nous offrir un numéro bourré de lectures, interviews et infos en tout genre.

dBD plébiscite le retour de Sky-Doll
Sky-Doll en couverture du numero 71 de Zoo, qui propose également un large tour d’horizon de l’actualité éditoriale du moment. Avec cet avantage : il est gratuit et téléchargeable sur zoolemag.com

C’est d’abord, le retour de Sky-Doll qui occupe le devant de la scène et qui fait la couverture du magazine. À l’intérieur, une interview généreuse et abondamment illustrée de Barbara Canepa : un retour sur la carrière de l’artiste à l’occasion de la sortie du tome 4 des aventures de cette série devenue mythique et incontournable.

Dans ce nouveau numéro, l’équipe de Frédéric Bosser réussit une fois de plus, un savant dosage entre actualité et patrimoine, jeune génération et auteurs confirmés. De ce cocktail émergent de savoureux entretiens avec Lisa Mandel (les nouvelles de la jungle (de Calais), Jean-Luc Istin (collection Celtic, Anticipation ,1800 chez soleil) ou Jodorowsky (Les fils d’El Topo - Glénat).

Christian Durieux (un enchantement- Futuropolis- Le Louvre) et Don Rosa (La grande épopée de Picsou -Glénat) sont également de la fête.

Le magazine profite de la trêve estivale pour revenir sur plusieurs événements passés un peu trop vite comme la mort de Siné (six pages de témoignages et d’hommages) ou effectuant des séances de rattrapage fort opportunes à propos de quelques albums importants de cette année.

En prolongement de ce travail de mémoire, on pourra se plonger dans deux dossiers, l’un écrit par Évariste Blanchet consacré aux années Charlie tandis que, quelques pages plus loin, Philippe Morin revient sur l’aventure des fanzines. Deux dossiers érudits et complets qui ont le mérite de rappeler ce que la BD aujourd’hui doit à ces supports aujourd’hui disparus des rayonnages.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

dBD 105, en vente partout €10,00 .

Zoo, lui est gratuit et disponible dans les librairies spécialisées, grandes surfaces culturelles et festivals.

  Un commentaire ?