BEATRIZ CAPIO : A propos de "Pilote" et de La BD "nouvelle star du 7e Art"

10 juillet 2010 par Beatriz Capio
  • Ce que je reproche à ce Pilote, c’est de ne prendre aucun risque. La prise de risque est pour moi la vraie raison d’être d’une revue, tant pour les éditeurs que les auteurs. C’est précisément l’histoire de Pilote, Goscinny professant que le lecteur ne sait pas ce qu’il veut et que c’est au journal de le lui montrer, et de le surprendre.
    Que la rentabilité économique du titre soit incertaine (j’en doute sincèrement), et contraigne à appeler toujours les mêmes grands noms, ou à adopter des sujets bateaux ou racoleurs (Mai 68, 69 Année érotique) est une chose. Qu’une éditrice ne fasse que des choix (y compris (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD