André Geerts ou la nostalgie de l’enfance

27 juillet 2010 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • André Geerts nous a quittés la nuit dernière, des suites d’une longue maladie, à l’âge de 54 ans. Il avait réussi à conserver une voie singulière en dépit d’une évolution qui avait quelque peu fait bouger les canons de la bande dessinée belge classique.
    J’avoue que la nouvelle m’a secoué, même si nous savions depuis plusieurs jours que l’issue n’était plus très loin. André Geerts part discrètement, en plein mois de juillet, à un moment où les vacances nous portent à l’insouciance.
    Cela me touche beaucoup, car (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.