Université d’été de la BD : marketing mon amour ? (2/2)

2 août 2010
  • « Maintenant, la plupart des producteurs de cinéma gagnent plus d’argent avec les produits dérivés qu’avec les films eux-mêmes. Nous, dans notre milieu, si on commence en tant qu’auteurs ou éditeurs à dire « attention, il faut que ça soit transmédia, ceci, cela », on ne va pas s’en sortir. Le principal, c’est déjà d’avoir une bonne idée, de faire un bon truc. Si quelque chose doit se faire derrière, pourquoi pas, mais avoir cette espèce de névrose de tout faire en parallèle, je ne crois pas que ce soit une très bonne pratique. »
    Oui, il vaut mieux développer une névrose paranoïaque dans l’autre sens. Rester (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD