Jacques Terpant : « Festivals et dédicaces : Ça ne peut plus durer ! »

20 décembre 2010 par Tits
  • et travaillent gratuitement pendant deux jours en échange d’un lit de plus ou moins bonne qualité, et de quelques repas chauds.
    Parfois ce n’est qu’un repas par jour, à charge de l’auteur de se débrouiller pour l’autre (car après tout, s’il était resté chez lui, il aurait bien dû manger aussi).

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.