Jacques Terpant : « Festivals et dédicaces : Ça ne peut plus durer ! »

20 décembre 2010 par Auteur
  • A Angoulême on est invité par son éditeur. Si, alors qu’une nouveauté sort, on refuse de venir, l’éditeur y voit de la mauvaise volonté, il préfère des auteurs "corporate", qui aiment leur éditeur et veulent lui faire plaisir, si ce n’est pas le cas, pas sûr qu’il édite votre prochain projet.
    Etre à Angoulême et côtoyer son éditeur, c’est tisser des liens, faire copain/copain, faire avancer son prochain projet, ce sera plus difficile pour lui de vous le refuser alors que vous avez passé de si bonnes soirées à rigoler en buvant du cognac, le copinage ça marche dans la BD, comme partout.
    Alors oui, il faut (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.