Jacques Terpant : « Festivals et dédicaces : Ça ne peut plus durer ! »

20 décembre 2010 par Johanna
  • Ne nous voilons pas la face : le marché de la bande dessinée (en France) est un marché de collectionneurs. La dédicace est probablement la pièce maîtresse de cet ensemble, aux côtés des figurines, des coffrets et autres « produits » dits dérivés.
    À part quelques séries que tout le monde connaît et dont le succès dépasse largement cet aspect du marché (Titeuf, XIII, Largo Winch) et qui contribuent à entretenir l’illusion d’un « art populaire », le marché de la bande dessinée est relativement restreint* et fonctionne sur le lien affectif entre « l’aficionados » et « l’objet album », un lien que la dédicace (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.