Jacques Terpant : « Festivals et dédicaces : Ça ne peut plus durer ! »

21 décembre 2010
  • Mettons à part St Malo et Angoulême ,où je vous le rappelle ,ce sont vos éditeurs qui vous reçoivent ,si vous êtes mal traités ,c’est par votre éditeur !
    Mais cela rajoute ,un point dévaforable à la multiplicité des salons et à la gratuité des auteurs. On connait ces éditeurs qui utilise cette faiblesse,pour envoyer leurs auteurs finir le stock,un jeune auteur me confiait il ya moins de 15 j ,que sa production était minable car son éditeur l’envoie partout (cela ne coute rien) pour signer et vendre les livres.On oublie trop souvent que jeune auteur mal payé ,implique petit tirage rentable ,donc intérêt (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.