Jacques Terpant : « Festivals et dédicaces : Ça ne peut plus durer ! »

21 décembre 2010 par francois d
  • Cette différence de traitement vient peut être du fait qu’un "auteur célèbre", donc gros vendeur d’albums, a un standing de vie plus élevé (droits d’auteur aidant) qu’un jeune auteur débutant ou qu’un auteur confirmé mais dont les faibles tirages ne lui permettent pas de toucher le pactole en terme de ventes ? N’est-ce pas là une image conforme à la réalité de tous les jours ? Georges Clooney descendra dans un cinq étoiles de luxe et le jeune Jean Durand devra se contenter d’un hôtel Ibis coincé entre l’autoroute, la zone industrielle et l’aéroport ? Des gens roulent en voitures de luxe, d’autres se (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.