Patrick Sobral et le phénomène des Légendaires

11 janvier 2011 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • Le fait qu’une BD fasse évoluer ou non le médium n’est pas une qualité en soi. C’est juste une analyse plus ou moins subjective qui m’aide à choisir mes lectures.
    Le fait qu’un auteur me propose une des partis pris personnels ou des accointances avec tel ou tel mouvement ou école n’est pas non plus une qualité en soi.
    je n’accorde pas plus de crédit simplement parce qu’il me semble que telle ou telle BD ne s’adresse qu’à un petit public.
    Bien. C’est une des raisons de notre ligne éditoriale. L’analyse, on ne peut la faire qu’une fois la question posée. Or, pour bon nombre d’œuvres, la question ne se pose (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.